Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





jeudi 14 octobre 2010

Chronique de Stratégie et Tactique navale : présentation

© Inconnu. Revue de la flotte à Toulon, prise du cuirassé Voltaire en 1909. Au fond à gauche, on distingue le Masséna.
Il va être proposé aux lecteurs du Portail des sous-marins d’apprécier une nouveauté sur le site : la création d’une chronique régulière.

Son titre est directement inspiré du cours que donna l’amiral Gabriel Darrieus à l’Ecole de Guerre navale au début du XXe siècle. A l’époque, l’amiral se plaignait que notre Marine Nationale n’avait pas une doctrine officielle, homogène et cohérente. Ce manquement était d’autant plus dérangeant que la Royale avait été ébranlée par les grands débats avec la Jeune Ecole : le "torpilleur démocratique" contre le "cuirassé réactionnaire".

L’objectif de la chronique ne sera pas, bien sûr, le même.

Néanmoins, l’amiral Darrieus avait soumis un cours à ses élèves plutôt complet, allant des aspects les plus techniques aux questions de géopolitique les plus générales. Cela n’est pas sans rappeler le travail que peut faire de nos jours un auteur très connu dans la pensée navale française : Hervé Coutau-Bégarie (directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études et président de l’Institut de Stratégie Comparée).

Et plus modestement, l’intitulé de cette chronique, en rapport avec son illustre créateur, nous permettra de suivre largement les questions navales ayant trait à la Royale, ou à d’autres marines. Il sera question de nombres de domaines tel que l’industrie, les dernières techniques et technologies, l’organisation administrative de la Marine, la gestion de la Flotte sur la durée... Comme il sera question de marins, d’auteurs qui se sont intéressés à ces sujets. Et notamment de l’amiral Gabriel Darrieus dont on verra que ses idées sont encore intéressantes à étudier de nos jours.

Bien sûr, la chronique tentera aussi d’exposer des points de stratégie navale. Il règne une certaine absence de débat à ce sujet. Et on observe parfois une trop grande influence de certains auteurs, ou d’un certain auteur : le contre-amiral américain Alfred T. Mahan (pour ne pas le citer). Peut être qu’en redécouvrant des auteurs passés ou actuels, à travers le travail de nos contemporains, nous pourrons mieux appréhender la stratégie navale.

J’espère que cette courte présentation suffira à agiter votre curiosité, et que la chronique répondra à vos attentes, tant sur le fond que la forme. Il est espéré de pouvoir livrer un article par semaine.


Par le marquis de Seignelay. Publié le 14 octobre 2010, dernière mise à jour le 14 octobre 2010.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire