Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





vendredi 25 mars 2011

Rayonnement de la Marine Belge



Animation Flash
© Frégate Louise-Marie. 

Cette vidéo (que Tower' Sight a signalé il y a quelques mois) est peut être l'archétype de la rupture stratégique dans la communication ! L'affirmation est exagérée, mais il faut dire que les marins belges ont... un humour qui les valorise plus que tout ce qui transpire des "blagues belges" en France ! Il existe d'autres vidéos de ce genre, venant notamment de l'US Navy, et pourtant, on atteint pas ce degré de finesse.

Notre Royale aurait presque, en comparaison, une campagne de communication trop sérieuse, trop morne... voir trop triste. La marine française s'est beaucoup améliorée en matière de communication. Par exemple, les dernières campagnes permettent de mieux appréhender le fonctionnement d'une frégatre. Cependant, la pièce prend place dans une belle nuance de gris... cela ne fait pas rêver. Certainement, c'est mieux pour faire "sérieux", mais cela a quand même le défaut de donner une mauvaise image de la France. Notre pays s'étend sur 11 millions de km², et la Marine ne se résume pas à l'Atlantique nord ! Pis, autre critique : nos campagnes de promotions ne mettent en valeur qu'une unité ASM de la flotte de surface... ce qui est bien réducteur du travail de la Flotte !

Mais, ce que fait l'équipage de cette frégate de la Marine Belge (et non pas cet affreux nom de "composante marine") est à un autre niveau. Sous couvert de l'humour, vous faites le tour d'un navire (la frégate Louise-Marie) engagé dans l'opération Atalanta et vous pouvez découvrir rapidement et efficacement toutes les spécialités du navire (détachement avia', artillerie, infirmerie, équipe d'intervention, etc...).

Une autre différence, des plus notables entre les deux approches, c'est que dans la campagne française on est dans un registre grave, où l'équipage semble avoir été rappelé aux postes de combat, alors que dans la Marine belge, on demanderait presque à signer sans aucune forme de procès, juste pour cotoyer ces mers turquoises.

Un autre grand intérêt de cette initiative... c'est son coût ! Comme d'autres vidéos, elles sont réalisées par les marins eux-mêmes. le coût de production est proche de zéro. Mieux, les hommes et les femmes qui arment les navires ont certaiment très à coeur de se présenter sous leur meiulleur jour, et de valoriser "leur" marine.

L'équipage de la frégate Louise-Marine a réussi un coup de force : donner une image plus que positive de son action et de ses capacités à la Belgique et au monde grâce à internet. Il faut bien sûr mesurer ses dires, mais si cette vidéo se popularise, toujours plus, sur la "toile, alors Bruxelles pourra dire merci à ses marins de donner, enfin, une image positive de la Belgique à travers le monde. Bruxelles n'a plus de gouvernement depuis un an, et n'a plus de gouvernement stable depuis trois ans.

On est même dans une dualité de sentiment : on est respectueux et admiratif de cet équipage enthousiaste mais on est bien triste pour cette marine prise dans la dérive du problème belge. Que vont devenir ces hommes et femme, cet outil marin, quand la Belgique se disolvera dans ses contradictions ?

http://4.bp.blogspot.com/_Hk9l4OaQA8I/SokgqqJivmI/AAAAAAAAJRg/nfI22NYoK8g/s400/1170431142.jpg
                                                                                        © Inconnu.

A ma connaissance il existe quelques vidéos du même genre. En voici une pour le plaisir :


Animation Flash

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire