Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





lundi 21 mars 2011

Rus Navy Intelligence



http://1.bp.blogspot.com/_PG3ew_iFi3A/SWWLdsX34hI/AAAAAAAAIo8/wDrBuSI7Rto/s400/photo1.jpg
© Inconnu. Croiseur porte-aéronefs Amiral Kuznetsov.

Un colloque, c'est très productif puisque j'ai pu y croiser Igor Delanoë. Ce doctorant de l'université de Nice prépare une thèse sur l'influence russe en Méditerranée. Le coeur de ce travail est comment la flotte Russe de la Mer Noire, ce qu'on appelle peu ou prou l'Eskadra, est un outil militaire au service de la géostratégie russe pour la Méditerranée. C'est une très belle thèse qui ne manquera pas de nous intéresser.

Pendant le colloque, il est intervenu sur ce thème : "La gestion du littoral oriental en Mer Noire pendant les campagnes caucasiennes des années 1830 1840 : blocus, appuis et exploitation". A l'heure où l'Afrique du Nord et la péninsule arabique sont secouées par des révoltes plus ou moins "sincères" ou "spontanées", il peut être très bon de découvrir ou de redécouvrir l'agissement des services dans le Caucase. Dans son intervention, le doctorant mettait en relief l'action de la flotte de la Mer Noire en soutien à la conquête dudit territoire par la Russie. Une des contrariétés de cette action maritime, c'était l'intervention étrangère par des moyens détournés, qu'il fallait bien sûr combattre pour Moscou. Ainsi, il a été expliqué que la Grande Bretagne faisait parvenir des armes aux peuples résistants à la conquête russe. Pourquoi ce soutien via les services ? Afin que de rendre difficile d'accès une zone qui ouvrirait l'une des portes des Indes à la Russie ! Oui, dès le XIXe siècle, c'était déjà, quelque part, la guerre d'Afghanistan. N'oublions pas qu'une fois la Mer Noire et la Mer d'Azov furent transformées en lac russe, la situation conduisit à la guerre de Crimée.

Tout ces travaux permettent à l'auteur de maîtriser l'histoire navale russe, et il sera plaisant de suive l'actualité de la Marine de Guerre de la République Fédérale de Russie à travers son blog, que je ne peux que vous recommander. Oui, le docteur entretien un blog. Je lui ai présenté les intérêts de cet outil. En réalité, je ne faisais que répéter ce qu'Olivier Kempf m'avait dit, argumentation qui m'avait alors convaincue ! Donc, un officier de l'Armée de Terre pousse à la création, directement et indirectement, de deux blogs de navalistes...

Ce nouveau blog sera bien sûr un très intéressant complément d'Ice Station Zebra de Daniel Besson qui s'intéresse lui aussi beaucoup à ces deux sujets que sont et la conquête du Caucase et de l'avenir de la Flotte Russe. Ces deux là ont beaucoup de chose à se dire (et personnellement je vais me mettre à apprendre à parler russe, c'est assez pratique) !

Il ne manquerait plus que Red-Stars.org reviennent en service pleinement actif et on parlerait alors d'une vague russe sur la blogosphère de défense francophone !

Bonne lecture !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire