Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





dimanche 8 décembre 2013

Tactical Assault Light Operator Suit

 
L'écriture du billet sur la  Nouvelle phalange macédonienne avait été un vrai défouloir pour rassembler un ensemble d'inovations. L'idée centrale était de montrer que nous revenions à infanterie lourde, très protégée.
La réflexion n'est pas encore terminée car l'article de monsieur Berthier, Projections algorithmiques, invite à repenser le paradigme de la projection de forces...

http://fc00.deviantart.net/fs70/i/2013/226/f/a/pointman_armor_by_alexjjessup-d6i328z.pngAvec de tels projets, nous arriverions à un certain graal où les soldats pourraient, à nouveau, tenir le choc, sans d'effroyables pertes, et ouvrir la voie à la percée. Armes chimiques, lance-flamme, armes sales, dispositifs anti-infanterie, mines ? La nouvelle phalange macédonienne dessinait un soldat de rupture, apte à se battre avec des protections inédites et une mobilité non-entravée.
 
Offrons-nous une petite parenthèse de prospective : que deviendra le combat amphibie quand les soldats, engoncés dans leur armure, pourront être parachutés dans la mer et qu'ils se rassembleront sous l'eau avant d'émerger pour ouvrir le feu ?
 
Par des conversation, il a été porté à ma connaissance que l'US Army menait un projet reprenant une partie des technologies citées dans la Nouvelle phalange macédonienne (billet publié une année avant que l'US Army dévoile son programme). La prospective rejoint la réalité : le projet TALOS (Tactical Assault Light Operator Suit) viendrait considérablement renforcer l'infanterie légère.
 
 
 
TALOS ouvre la voie à des ruptures pour les infanteries légères et lourdes :
  • l'USSOCOM a encore les moyens de ses ambitions : il pourrait recourir massivement aux nanotechologies pour créer l'humatronique (vétronique appliquée aux êtres humains ?) et les textiles nécessaires (à l'image de la prospective d'Hideo Kojima dans les Metal Gear Solid 1, 2 et 4) ;
  • l'US Army et, peut être, les Marines, pourraient profiter de tenues lourdes offrant des capacités de tenir le choc en rupture avec les autres armées.
 
A dire vrai, ce prosi nous devions rattacher ce programme à l'imaginaire alors il conrétise la prospective des jeux Metal Gear Solid (1, 2 et 4) d'Hideo Kojima (un francophile en manque de reconnaissance française, passons).
 
En tous les cas, l'ensemble des projets ouvrent la voie à de grands débats sur le degré de "cyborgisation" de l'être humain. Plus près de nous, l'entrée de la robotique sur le champs de bataille ou dans l'économie amènera à des ruptures considérables. Malheureusement, l'un des 34 projets industriels de la France, bien que consacré à la robotique, ne semble pas soutenir le seul prototype français : Hercule.

De tels projets, propre à amener la rupture tant dans les sphères militaires qu'économique, devraient mobiliser notre Etat. Les divers plans gouvernementaux pour préparer l'avenir devraient leur laisser une large place à des démonstrateurs rassemblant diverses briques technologiques.
 
http://th03.deviantart.net/fs70/PRE/i/2013/216/2/8/search_team_by_alexjjessup-d6gkryb.jpg 
© Inconnu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire