Facebook

Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





mardi 27 octobre 2015

FTI : frégate de premier rang deuxième classe

© Thales.
Nous lisons avec grand intérêt l'audition du Chef d'Etat-Major de la Marine nationale (CEMM), l'amiral Rogel, devant la commission de la Défense et des forces armées de l'Assemblée nationale. Le citoyen peut y apprendre beaucoup de choses, dans des échanges des plus pragmatiques et réalistes sur l'état du décalage entre le contrat opérationnel découlant du livre blanc, la Loi de Programmation Militaire (LPM) et son exécution. Au sujet de la Frégate de Taille Intermédiaire (FTI), la situation se précise par rapport à l'actualisation de la LPM

dimanche 25 octobre 2015

Le D'Entrecasteaux en essais à Brest

© Michel Floch.
C'est avec un plaisir certain, à la veille de la nouvelle semaine, que nous recevons ces magnifiques clichés du D'Entrecasteaux (lors de son passage dans le goulet de Brest) de la part d'un bien généreux lecteur, M. Michel Floch.


mercredi 21 octobre 2015

Vélocité stratégique dans les espaces lisses et striés

© Command & Conquer Renegade

De nombreux débats géopolitiques et géostratégiques agitent les esprits dans la rivalité entre la Terre et la Mer, notamment en matière de mobilité stratégique. Nous entendons la "mobilité" comme un terme bien plus compliqué qu'il n'y paraît, c'est pourquoi nous nous restreignons à évoquer la vélocité, ce qui nous semble plus précis et moins large.

mardi 20 octobre 2015

La Marine nationale, membre d'une 1000-ships navy en cours de constitution ?

 © US Navy. Le Jean Bart intégré au CSG de l'USS Carl Vinson.

"En fait, la collaboration navale contemporaine apparaît comme une véritable obligation pour tout État entendant participer aux affaires internationales. L'hégémonie s'exerce à présent non plus par la recherche de domination d'un seul sur tous - débouchant logiquement sur des courses aux armements et, plus largement, à la puissance - mais bien par des agendas politiques entendant mettre en oeuvre et étendre des régimes de sécurité collective."
Joseph Henrotin, Les fondements de la puissance navale au XXIe siècle, Economica, 2011, pp. 48-49.

lundi 19 octobre 2015

"RETREAT FROM RANGE - The Rise and Fall of Carrier Aviation" By Dr. Jerry Hendrix

© CNAS.
Le camarade Philippe relayait sur Twitter une belle pépite qu'il a l'art et la manière de trouver et partager. Ce rapport du CNAS (Center for a New American Security) rédigé par le Dr. Jerry Hendrix est d'un intérêt rare. Et mérite toute notre attention, bien que nous n'ayons pas encore eu le temps de le lire en détail.

mardi 13 octobre 2015

Canonnière A2/AD en Caspienne ou Navy scare ?

© REUTERS/Ministry of Defence of the Russian Federation. Des navires militaires stationnés dans mer Caspienne, ce mercredi 7 octobre 2015.

Nous sommes plusieurs observateurs à nous rejoindre sur un point précis à propos de la démonstration navale russe.
C'est le fait d'une canonnière (gunboat) - ce petit navire au pouvoir stratégique démesuré par rapport à son tonnage -, elle serait peut-être à rapprocher du concept de "caporal stratégique". Il y eu celle qui appuya les conquêtes coloniales, celle qui, dotait de missiles anti-navires, bouleversa les engagements et maintenant, celle qui, par le missile de croisière, voit l'influence de la mer décuplée, même à l'ère aéronavale. Bien que l'embarquement de missiles à très longue portée ne soit pas tellement une nouveauté. 

Cette nouvelle canonnière, façon russe, ne cesse d'interpeller le rapport entretenu par l'Occident (au sens très large : Europe, États-Unis, Japon, Corée du Sud, Australie, etc) avec la domination aérienne. Ce qui accréditerait le discours ambiant sur les menaces A2/AD (Anti-Access/Area-Denial) et démontrerait une certaine égalisation technologique avec les challengers (Russie, Chine, Iran ?).

lundi 12 octobre 2015

Le Cercle des Rois de Kautilya


L'auteur indien Kautilya nous laisse en héritage Arthasastra. Nous en trouvons un extrait à travers le livre au titre éponyme - Arthasastra - Traité politique et militaire de l'Inde ancienne (Paris, Éditions du Félin, 1998) -, présenté par Gérard Chaliand. Il s'agit d'une sélection d'articles, d'extraits de l'oeuvre de Kautilya à destination des souverains de son époque, ce qui n'est pas sans rappeler un certain Machiavel, plus ou moins vingt siècles avant lui.

samedi 10 octobre 2015

Stratégie maritime et combat cyber-électronique

© Inconnu.

Aymeric Bonnemaison et Stéphane Dossé (Attention : Cyber ! Vers le combat cyber-électronique, Economica, 2014) soutiennent la fusion-absorption des sphères électronique et cyber. C'est-à-dire qu'il faudrait entendre cette dernière comme « l'espace des systèmes informatiques de toute sorte connectés en réseaux et permettant la communication technique et sociale d'informations par des utilisateurs individuels ou collectifs. » (Olivier Kempf, Introduction à la cyberstratégie, 2012, p. 14). Définition à laquelle il faudrait préciser que le moyen d'échanges des données serait tout le spectre électromagnétique. Les procédés opérationnels auraient alors tendance à se recouper. D'autres auteurs, dont Olivier Kempf, ne remettent pas en cause une partie sécante aux deux sphères mais doutent de cette fusion-absorption.

vendredi 9 octobre 2015

"Le grand échiquier de Poutine" d'Olivier d'Auzon


Après la tentative de commentaire au sujet de la salve de missiles de croisière tirée par la VMF, nous ne pouvons que nous interroger sur le fait naval russe en Méditerranée et, de facto, sur toute la stratégie de Moscou allant de l'Ukraine à la Syrie. Nous trouvons à ce sujet beaucoup d'éléments de réponse, de mise en perspective dans le livre d'Olivier d'Auzon, publiés aux éditions Lavauzelle. 

jeudi 8 octobre 2015

Démonstration navale russe depuis la Caspienne

© Twitter. Tir de missile Kalibr en mer Caspienne.
Le portail des forces navales de la Fédération de Russie (ou RusNavyIntelligence pour les intimes) le remarque avec finesse : pour célébrer l'anniversaire de Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie, la flottille de la mer Caspienne tirait - officiellement - une salve de 26 missiles de croisière. Le fait d'armes est triplement symbolique : Poutine est l'homme qui a décidé de redresser la puissance maritime Russe depuis le drame du Koursk, il joue les cartes Russes sans faute depuis la crise ukrainienne et c'était son anniversaire.