Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





lundi 12 octobre 2015

Le Cercle des Rois de Kautilya


L'auteur indien Kautilya nous laisse en héritage Arthasastra. Nous en trouvons un extrait à travers le livre au titre éponyme - Arthasastra - Traité politique et militaire de l'Inde ancienne (Paris, Éditions du Félin, 1998) -, présenté par Gérard Chaliand. Il s'agit d'une sélection d'articles, d'extraits de l'oeuvre de Kautilya à destination des souverains de son époque, ce qui n'est pas sans rappeler un certain Machiavel, plus ou moins vingt siècles avant lui.

Toutefois, il sera question qu'une partie somme toute mineure de son oeuvre, c'est-à-dire sa modélisation d'une "situation internationale" à travers le "cercle des rois". La manière de l'utiliser est précisé dans l'illustration ci-dessus. Et si vous aviez besoin d'une mise en perspective grâce à un cas concret alors cet extrait permet d'appréhender au mieux l'intérêt de cet exercice de coloriage : 

"La situation des alliances militaires en Europe, en 1914-1918, est peine moins enchevêtrée :
 
    D'une part, la France s'oppose à l'Allemagne et dispose d'un allié, la Grande-Bretagne, et d'un allié de revers, la Russie, enfin d'un allié, l'Italie, qui est l'ennemi de l'allié de l'ennemi (l'Autriche-Hongrie). La Roumanie joue le même rôle à l'égard de l'Autriche-Hongrie. La Serbie, allié à la Russie, est l'allié de l'allié. La Grèce est l'ennemi de l'ennemi (l'Empire ottoman) ;
 
    D'autre part, l'Allemagne dispose de trois alliés : l'Autriche-Hongrie, l'Empire ottoman et la Bulgarie.
    Ces deux derniers sont pris à revers, le premier par les Britanniques, en Arabie, en Palestine et en Syrie (Allenby), d'une part, et de l'autre en Irak. le second par les français (Franchet d'Esperey). 

En 1917, la grande puissance neutre, les ÉtatsUnis, interviennent aux côtés des alliés.

Pourquoi ne pas l'utiliser pour la situation actuelle autour de la Syrie ? Ce genre de remarques sert à souligner que cette modélisation met en avant des acteurs, et au sujet de la Syrie, il conviendra de définir si, par exemple, les Kurdes sont un acteurs, et si oui, s'ils sont représentés par un ou plusieurs acteurs. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire