Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





mercredi 29 avril 2015

Entretien avec l'Amiral Benoit Chomel de Jarnieu – Daveluy et la stratégie maritime : héritages






L'Amiral Benoit Chomel de Jarnieu fut major général puis inspecteur général des armées entre 2009 et 2013 avant de rejoindre la 2me section. Il servit, entre autres, à la délégation aux affaires stratégiques puis au cabinet militaire du ministre de la défense (2003-2005).
Promotion École navale 1975, officier des forces de surface et de spécialité lutte sous la mer, il commande trois unités à la mer : l'
EDIC 9083 (Nouméa) puis l’aviso Premier maître l'Her (1990) en participant à la mission Artimon (Nord de l'océan Indien) et enfin le La Motte-Picquet (2000) et ce troisième commandement à la mer le voit participer à la mission Héraclès (océan Indien).
Breveté de l’École de guerre navale, il fut aussi auditeur au CHEM et à l’IHEDN.
Depuis, il se consacre à l’écriture, avec un livre Daveluy ou c’est le plus têtu qui gagne, et à la réédition d’ouvrages de culture maritime et militaire, visant aussi bien le public des écoles d’officiers ou des écoles de guerre souhaitant acquérir quelques repères, mais aussi à tous ceux qui considèrent que les écrits d’autrefois avaient quelques vertus.

mardi 28 avril 2015

Des BPC pour compléter les programmes B3M et BSAH ?

© ECPAD. L'ECPAD film la Marine en direct à Toulon, 11 février 2008.
A la suite de la rencontre entre François Hollande, président de la République française, et Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie, le ton est encore et toujours mesuré depuis la réunion précédente. Il n'est plus (vraiment, voire pas du tout) question de pénalités financières.

Le président Hollande semble clairement affirmer qu'une non-livraison engagerait à rembourser les sommes perçues. Aussi, il n'est plus question de livraison (la chose n'est même plus évoquée oralement) car les conditions du respect de l'accord pour le cessez-le-feu en Ukraine ne sont ou ne seraient pas respectées du côté russe. Et le président russe d'affirmer que la commande des deux BPC n'étaient qu'une contre-partie dans les relations franco-russes, pour soutenir l'emploi aux Chantiers de l'Atlantique. Pourquoi pas ?

lundi 27 avril 2015

Une stratégie de contre-violence ? Tentative de définition

© Wikipédia. Plateau de jeu de Go.
 États1 et autorités politiques affrontent des violences disruptives. Le cas le plus symbolique – loin d'être isolé – fut les attentats du 11 septembre 2001. Les États-Unis, première puissance mondiale, étaient frappées en leur centre de gravité par un mode d’action n'ayant jamais atteint une telle ampleur. Événement qui ouvre une nouvelle ère diplomatico-stratégique (expression que nous empruntons à Raymond Aron) achevant la transition avec le conflit Est-Ouest (1947-1991).

mercredi 22 avril 2015

Ebook « Été 1914 : un autre monde ? »


Fruit d’un long travail de compléments, de mises en forme et d’adaptations, EchoRadar publie sur Amazon son premier dossier consacré aux débuts de la première guerre mondiale durant l’été 1914. Moyennant la somme raisonnable de 3 euros, il est dorénavant possible à tout possesseur d’une tablette Android/iPad ou d’une liseuse Kindle de compléter sa collection d’ouvrages.

Pour acheter l’ebook : http://urlz.fr/1Rq3

lundi 20 avril 2015

"Note sur l'état des forces navales de la France" du Prince de Joinville


Nous avons sous la main un exemplaire numérisé (ayant appartenu à un "Cercle philharmonique") par la Bibliothèque de France (Gallica). Merci à eux pour ce formidable travail, d'une grande qualité visuelle, qui sert bien la Collectivité. Vous pouvez accéder à ce document.

jeudi 9 avril 2015

"Le meilleur des ambassadeurs - Théorie et pratique de la diplomatie navale" d'Hervé Coutau-Bégarie


Hervé Coutau-Bégarie a porté la pensée maritime française. Il s'est écarté de la seule lecture du combat naval - et donc de la stratégie navale - pour embrasser tous les aspects de la dialectique des volontés en mer. D'où son opus Le désarmement naval (Economica, 1995) et celui-ci : Le meilleur des ambassadeurs - Théorie et pratique de la diplomatie navale (Economica, 2010, 401 pages).

mardi 7 avril 2015

Conférence "Sécurité des systèmes informatiques : mythes, réalités et perspectives"

© L'Institut.
 Une conférence-débat était organisée à l'initiative de Maurice Nivat et Joseph Sifakis, tous deux de l'Académie des sciences, le mardi 24 mars 2015 à l'Académie. Sur proposition de Cyberland, nous nous y sommes rendu conjointement pour écouter les différents intervenants.

Avant de poursuivre, il est parfaitement entendu que les propos rapportés (ci-dessous) ne sont qu’une transcription de ces communications. Toute erreur ou méprise, tout ajout ou oubli ne saurait être que de la seule responsabilité de l’auteur de ces lignes.

dimanche 5 avril 2015

"Vers une marine atomique - La marine française (1945 - 1958)" de Philippe Quérel


QUEREL Philippe, Vers une marine atomique - La marine française (1945 - 1958), Bruxelles, Emile Bruylant, 1997.
M. Philippe Quérel livre une étude systématique de la reconstruction de la Marine nationale à la sortie de la deuxième guerre mondiale. Est-ce que le titre est un hommage à l'amiral Barjot ? La ressemblance est troublante avec Vers la Marine de l'âge atomique (1955) dudit amiral. La période retenue est relativement courte (seulement treize années) mais d'une densité surprenante.

samedi 4 avril 2015

Le facteur maritime russe dans l'Ukraine en crise (2004-2015)

© Inconnu.
Penchons-nous sur le poids éventuel du fait maritime russe dans le conflit opposant Moscou à Kiev. Brossons sommairement ces quelques lignes à travers une période allant de 2004 (révolution orange) à 2015 (le brouillard tombant sur les objectifs politiques de Moscou).