Facebook

Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





mercredi 27 avril 2016

27 avril - 2 mai 1982 : Armada de la República Argentina contre Royal Navy

© Wikipédia.
Évoquer une bataille navale dans la Guerre des Malouines (2 avril - 14 juin 1982) est une sorte de tautologie. Pourtant, nous croyons discerner à travers cette séquence opposant les deux marines que nous bornons entre le 27 avril et le 2 mars 1982 le point de basculement dans la conquête du sea control (Bernard Brodie) et l'utilisation de la surface (Amiral Castex) pour influencer la décision stratégique (André Beaufre) à Terre (Julian S. Corbett), laissant de côté une fleet apte aux opérations aéroterrestre (Royal Navy) et une Armada réduit au statut passif de la fleet in being (Corbett).

mardi 26 avril 2016

Sea 1000 : DCNS entre en négociations exclusives


© DCNS. A Shortfin Barracuda Block 1A pre-concept design released as part of the DCNS pitch.

Le Président de la République, M. François Hollande, officialise le choix du gouvernement australien de retenir la proposition de DCNS dans le cadre de l'appel d'offres du programme Sea 1000 pour la construction de douze sous-marins en Australie. Navy Today, le Cols Bleus australien en fait de même. Ce contrat qu'il faut encore négocier afin de le signer définitivement déplace un volume financier de 34 milliards d'euros, autant d'enjeux que de défis stratégiques. 


lundi 25 avril 2016

Command of the sea ou sea control ?

© Wikipédia. Carte de la Bataille de la baie de Bantry (11 mai 1689). 
Nous proposions deux axiomes stratégiques (les âges des plateformes navales et le lien entre le tonnage marchand et militaire) à l'échelle de l'Histoire. Essayons d'entrer dans un débat, somme toute classique, ayant toute sa pertinence eu égard l'architecture des flottes mondiales. L'amiral Alfred Thayer Mahan (The Influence of Sea Power upon History, 1660-1783, 1890) soutient la thèse du command of the sea et partant, de la bataille décisive afin d'interdire à un protagoniste d'user de l'Océan à son profit. Sir Julian Stafford Corbett (Some Principles of Maritime Strategy, 1911) affirme plutôt qu'une maîtrise locale et temporaire (sea control pour reprendre Bernard Brodie) d'une mer disputée est prioritaire afin de disposer des fonctions de la Mer, notamment les lignes de communication puisqu'il n'est pas possible d'obtenir un contrôle total de l'Océan. 

vendredi 22 avril 2016

Man of War, Man of Trade et gigantisme naval

© Inconnu. Le Pioneering Spirit, 900 000 tonnes pour 382 mètres de long par 124 au maître-bau.
Hervé Coutau-Bégarie nous enseignait que l'une des lois de la guerre sur mer est l'augmentation immuable du tonnage des types de navire dans le temps. L'évolution est tout sauf linéaire. Surtout, nous souhaiterions mettre en avant que le lien entre le navire de guerre (Man of War) et de commerce (Man of Trade) existe et est changeant selon les cycles de l'océanisation du monde pour reprendre le mot de l'Amiral Guy Labouérie.

jeudi 21 avril 2016

Le porte-avions, combien de siècles ?



© Inconnu.
Nous entendons ce déclassement annoncé du porte-avions (CATOBAR s'entend) comme pièce maîtresse des marines de guerre. Il n'est pas nouveau. Souvenons-nous qu'à l'heure de l'introduction de l'atome dans les Flottes, les adversaires du supercarrier avaient eu raison de l'USS United States aux États-Unis (voir à ce sujet COUTAU-BÉGARIE Hervé, Le problème du porte-avions, Paris, Économica, 1990, 191 pages). 

mardi 19 avril 2016

Entretien avec Paul Mullié - La MAPL dans la stratégie politique chinoise

© International Herald Leader. Carte extraite d'un billet (4 janvier 2013) conseillant à la MAPL de construire un réseau de bases outre-mer afin de sécuriser trois "lignes de vie" (Nord de l'Océan Indien, Ouest de l'Océan Indien et le centre-Sud de l'Océan Indien.
Paul Mullié est titulaire d'une licence de géographie (Institut de Géographie Alpine/Institut d'Urbanisme de Grenoble). Au sein de l'université Jean Moulin (Lyon III), il obtenait son master I (Relations Internationales, Sécurité et Défense) en soutenant un mémoire sur la marine chinoise ("La marine chinoise du XXIème siècle : posture défensive ou stratégie hégémonique potentielle?"). En deuxième année de master (Relations Internationales et Diplomatie), son deuxième mémoire portait sur "Le concept d'universel en sciences sociales et sa transposition en relations internationales par l'universalisme." 

dimanche 17 avril 2016

Entretien avec Paul Mullié - L'évolution des moyens et du cadre d'action de la MAPL

 
© Inconnu. J-15 sur le pont d'envol du Liaoning.
 Paul Mullié est titulaire d'une licence de géographie (Institut de Géographie Alpine/Institut d'Urbanisme de Grenoble). Au sein de l'université Jean Moulin (Lyon III), il obtenait son master I (Relations Internationales, Sécurité et Défense) en soutenant un mémoire sur la marine chinoise ("La marine chinoise du XXIème siècle : posture défensive ou stratégie hégémonique potentielle?"). En deuxième année de master (Relations Internationales et Diplomatie), son deuxième mémoire portait sur "Le concept d'universel en sciences sociales et sa transposition en relations internationales par l'universalisme." 

vendredi 15 avril 2016

Entretien avec Paul Mullié - Les frontières maritimes chinoises

Paul Mullié est titulaire d'une licence de géographie (Institut de Géographie Alpine/Institut d'Urbanisme de Grenoble). Au sein de l'université Jean Moulin (Lyon III), il obtenait son master I (Relations Internationales, Sécurité et Défense) en soutenant un mémoire sur la marine chinoise ("La marine chinoise du XXIème siècle : posture défensive ou stratégie hégémonique potentielle?"). En deuxième année de master (Relations Internationales et Diplomatie), son deuxième mémoire portait sur "Le concept d'universel en sciences sociales et sa transposition en relations internationales par l'universalisme."

mercredi 13 avril 2016

Entretien avec Igor Delanoë - Le fait maritime russe au début du XXIe siècle


Igor Delanoë, docteur en histoire moderne et contemporaine (université Nice Sophia Antipolis). Il a soutenu une thèse sur les intérêts et les ambitions de la Russie en Méditerranée (2012) par le truchement de l’activité de la flotte russe de la mer Noire depuis sa création à la fin du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours. Il a ensuite effectué un post-doctorat à l’université de Harvard au sein de la John F. Kenndy School of Government (National Security Program) et du Ukrainian Research Institute. Igor Delanoë a ensuite enseigné l’histoire au Collège universitaire français de Saint-Pétersbourg. Il est chercheur associé au Harvard Ukrainian Research Institute et au Center for International and European Studies (université Kadir Has, Istanbul). Il est également blogger pour le Russian International Affairs Council (Moscou) en plus d'entretenir son propre blog (« Le portail des forces navales de la Fédération de Russie »), membre de la plateforme Za Rodina. Depuis septembre 2015, il est le directeur-adjoint de l’Observatoire franco-russe de Moscou.