Facebook

Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





mercredi 30 novembre 2016

Franklin et le passage du Nord-ouest

© Inconnu.
L'Amiral Benoit Chomel de Jarnieu, en plus de nous avoir offert un entretien, nous fait l'honneur de commettre ce billet. Ne ménageant pas ses efforts au service de la stratégie navale théorique, il réédite (La cambuse des introuvables) des ouvrages fondateurs du genre comme, par exemple,  Le grand état major naval (Raoul Castex, 1909) ou Les enseignements maritimes de la guerre anti-germanique (René Davenuy, 1919).

Les membres de notre communauté maritime n’auront pas manqué, j’en suis sûr, d’être intrigués lorsque, il y a quelques jours, le journal télévisé, laconiquement certes, évoquait une nouvelle fort intéressante : le second navire de Franklin venait d’être retrouvé dans l’Arctique.

dimanche 27 novembre 2016

HIL Marine : externalisation et double dotation ?

© Marine nationale. Remise des sabres d’officier aux nouveaux pilotes par leurs parrains (10 novembre 2016).
Le remplacement des Alouette III voit la Marine poursuivre l'expérimentation des EC120 mis à sa disposition grâce au surplus d'heures de vol dégagé du contrat HéliDax et à la solidarité inter-armées. Cela interroge sur l'intérêt d'un PPP (Partenariat Public-Privé) afin de recouvrir une partie du HIL Marine tout comme sur la double dotation dans les flottilles et escadrilles de voilures tournantes.

vendredi 25 novembre 2016

Le Kuznetsov, transport d'aviation ?


La démonstration aéronavale russe depuis le bassin oriental de la Méditerranée n'est pas dans sa phase la plus probante. Le croiseur porte-aéronefs Kuznetsov serait réduit, depuis un ou plusieurs jours, au rôle de simple transport d'aviation. Les doutes sur la viabilité de la filière STOBAR (Short Take-Off But Arrested Recovery) s'alimenteront de la confirmation - ou non - des faits relevés. 

mercredi 23 novembre 2016

Royal Navy : vacances dans la construction sous-marine (2025 - 2035)

© @LandSharkUK. Tableau (31 octobre 2016) présentant les constructions des vaisseaux noirs (started), entrée (in) et sorties (out) de service des mêmes unités.
La Royaume-Uni devra faire face à de longues vacances navales entre la construction dernier Dreadnought (2022) et le retrait de service de l'Astute (2035). Ces longues années sans sous-marins à mettre sur cale obligent Londres à s'interroger sur le maintien ou non de ses compétences industrielles permettant conception et construction de vaisseaux noirs.

dimanche 20 novembre 2016

Quelle flotte hydro-océanographique ?

© Piriou. Le Navire Logistique Polaire (ou Polar Logistic Vessel (PLV) en langue étrangère), probablement baptisé Astrolabe.
Le SHOM (Service Hydrographique et Océanographique de la Marine) et l'IFREMER (Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la MER) opèrent une grande partie de la flotte scientifique française. La presque totalité des unités hauturières sont à remplacer dans les toutes prochaines années. La crédibilité de la stratégie militaire française, depuis la fonction garde-côtes jusqu'à la dissuasion nucléaire repose sur ces bateaux et les missions qu'ils mènent.

vendredi 18 novembre 2016

AVSIMAR : l'âge supersonique ?

© Dassault Aviation.
Richard Branson souhaite (re)lancer le transport aérien à plus de deux fois la vitesse du son. Le sujet n'est pas nouveau entre l'aviation d'affaires et l'aviation commerciale (pour une clientèle à peine plus nombreuse) depuis l'arrêt du Concorde (26 novembre 2003). Le milliardaire australien envoie peut-être un signal soulignant la nouvelle maturité de ce marché. Les conséquences aéronavales en seraient grande. Même si la tentative de relance pourrait avortée, une fois de plus.

jeudi 17 novembre 2016

Royal Navy (2016 - 2030) : quelle(s) capacité(s) anti-navire(s) ?

© PO(Phot). Wheelie A'barrowRoyal Navy warship HMS Montrose flexes her warfighting muscle with the successful firing of a Harpoon missile - capable of destroying a target up to 80 miles away.




Grande surprise : la Royal Navy retirera du service les missiles anti-navires Harpoon Block 1C (220 km pour 220 kg d'explosifs) à la fin de l'année 2018. Il équipe 13 frégates Type 23 et 3 destroyers Type 45 (plus trois autres par la suite ?). Le fracas retombé, il convient de s'interroger sur les capacités anti-navires globales de la marine anglaise sur la période considérée et de remarquer que c'est un choix à rebours des tendances navales mondiales.

mercredi 16 novembre 2016

Refondre les Kiev et Minsk ?

© Inconnu. Croiseurs porte-aéronefs Minsk et Kiev de la classe Kiev, date inconnue.
La concurrence aéronavale sino-indienne voit Pékin disposer de quelques moyens de distancer New Delhi. L'un d'eux pourrait consister dans la remise en service de deux anciens ponts plats soviétiques. La question mérite d'être posée car les prémices des porte-aéronefs et porte-avions chinois débutent par l'acquisition de vieilles coques (fameux exemple du Varyag) à déconstruire ou à transformer en musée à flot.

mardi 15 novembre 2016

PAN 3 et PAN 4 : Porte-Avions Nucléaires n°3 et 4




Le coût annoncé et affiché pour un programme d'armement est peut-être aussi symbolique que l'esthétique de la puissance qu'il véhicule. Une variation de ce paramètre peut servir à condamner un programme. Le PA2 entraîne dans son sillage de multiples versions et autant de coûts annoncés. La qualification des informations tombées dans les sources ouvertes peut conduire à mieux apprécier ce qu'implique l'annonce d'un deuxième porte-avions ou PA2 à 4 milliards d'euros. 

lundi 14 novembre 2016

Cuirassé Lance-Engins Jean Bart

© Jacques Marquet.

La refonte lance-missiles des cuirassés Richelieu (1940 - 1967) et Jean Bart (1940 - 1970), dans le prolongement de la reconstruction de la flotte de surface française après la Deuxième Guerre mondiale (1939 - 1945), aurait pu fournir deux vecteurs de surface pour la dissuasion nucléaire française. La Marine nationale marquait un temps son intérêt pour le missile de croisière à charge nucléaire Regulus II et ne pouvait qu'avoir un avis sur le projet italien de croiseur Polaris.

vendredi 11 novembre 2016

Abandonner BATSIMAR ?

© Michel Floch - Mer et Marine. Le patrouilleur La Confiance arrivant à Brest le 30 octobre.
C'est aller à contre-courant de toutes les attentes survenues depuis 2008 en discutant de l'abandon partiel du programme BATSIMAR (BATiment de Surveillance et d'Intervention MARitime). Existe-t-il un autre choix ? Les indicateurs parlementaires et politiques n'alarment en rien. Une réduction du périmètre de ce programme en échange de l'allongement de la cible du programme PLG (Patrouilleur Léger Guyanais) permettrait de reporter le remplacement des unités les plus hauturières d'au moins une LPM.

jeudi 10 novembre 2016

Pourquoi Damen est-il arrivé en France ?

© Koninklijke Marine.
L'entreprise des Provinces-Unies s'implante en France par la plus modeste des portes. Les arsenaux, telle la belle endormie, ne prêtent ni attention ni curiosité au nouveau venu. La France ne fait plus construire une partie de ses vaisseaux en Hollande depuis Richelieu (9 septembre 1585 - 4 décembre 1642) et Colbert (29 août 1619 - 6 septembre 1683). L'affaire était réglée. Il y a tout lieu de croire que Damen rouvre le dossier et souhaite construire des vaisseaux pour la France.

mercredi 9 novembre 2016

Make US Navy Great Again ?

© Christopher P. Cavas. À partir de la coque d'un LPD-17, Huntington Ingalls Industries propose à l'US Navy un croiseur de défense aérienne apte à lutte contre les missiles balistiques et portant 288 missiles ensilotés.





Ce 9 novembre 2016 les électeurs américains élisent Donald J. Trump (1946 - ...) en tant que 45e président des États-Unis d'Amérique. Le nouveau Commandant en Chef détient les prérogatives nécessaires pour décider du format et de l'emploi des forces armées américaines. Il y a tout lieu de s'intéresser à ses propositions au sujet de la marine américaine. L'effort naval de Ronald Reagan est cité comme point de référence. Make US Navy Great Again ?

mardi 8 novembre 2016

HIL Marine : retour vers le futur ?


© Inconnu. AS. 332F Super Puma en 1983.

Les dernières difficultés rencontrées par le NH90 NFH dépassent le cadre d'une jeunesse opérationnelle mouvementée dans la mesure où c'est le soutien industriel à la voilure tournante, sur le long terme, qui est remis en cause. Ce qui pourrait entraîner quelques incidences sur le programme HIL et donc à questionner la servitude technologique car l'aéronavale doit reposer sur des hélicoptères disponibles.

lundi 7 novembre 2016

PA2 : un réacteur nucléaire franco-indien ?

© Jacques Marquet & Matthieu Genouel - Forces Armées Françaises 2030. Porte-Avions Nucléaire type PAN-2.


La configuration aéronavale indienne se précise de plus en plus au fur et à mesure que les années passent. L'INS Vishal (2025 à 2035 - ...) s'affirme comme un futur porte-avions CATOBAR à propulsion nucléaire qui pourrait avoir quelques incidences sur le projet de deuxième porte-avions français, et notamment dans le choix de la propulsion.

samedi 5 novembre 2016

Attaque et Défense dans l'Archipel France

Un tir de missile Exocet MM38 depuis le patrouilleur La Combattante (1971).

Une précédente proposition de modélisation géographique considérait l'Archipel France comme un ensemble réparti entre deux océans français. La lecture des conceptions clausewitziennes de l'attaque et de la défense conduit à s'interroger sur la nature de la posture française sur Mer et aux sûretés à prendre.

vendredi 4 novembre 2016

De l'intérêt manqué de conserver un Clemenceau

© Inconnu. Le Clemenceau et le Foch se croisant à Las Palmas en février 1969.

Une saine gestion des crédits budgétaires "en bon père de famille" invite à optimiser la dépense publique jusque dans ses moindres retranchements. Pourtant, un avisé "bon père de famille" se doit aussi de prendre quelques sûretés afin que les économies d'un jour ne se transforment pas en gabegie : de l'intérêt de conserver des vieilles coques dans l'attente des nouvelles ?

jeudi 3 novembre 2016

L'offensive stratégique et sa dimension sous-marine

© DCNS.


Discrètement mais sûrement une forme de consensus se dessine autour de la nécessité affichée de renforcer la flotte de surface avec quinze frégates de premier rang et le remplacement d'au moins six frégates de deuxième rang par des frégates ayant la coque d'une frégate de premier rang à défaut d'en avoir l'armement. Pourtant, l'exploitation de la surface, théorisée, notamment par l'Amiral Castex, n'est plus la seule clefs d'une stratégie maritime positive : la flotte sous-marine ne peut-être cantonnée à des buts purement négatifs (protection, interdiction).

mercredi 2 novembre 2016

Renforcer la puissance navale française ? La sûreté portuaire

© ECPAD. Le Jean Bart en 1945 à Brest.
Nous utilisons la Mer tant pour les échanges commerciaux que pour projeter puissance et forces militaires. La sûreté de nos ports et bases navales est un fait qui semble acquis alors que tout plaide contre. Les menaces asymétriques et symétriques devraient nous conduire à reconsidérer la situation et, partant, de refonder notre approche de la sûreté portuaire. 

mardi 1 novembre 2016

Bâtiment Porte-Vedettes

© Ministère de la Défense.
Les flottilles en action de pêche illégale matérialisent un nouveau mode opératoire : l'action solitaire laisse place à l'endivisionnement de bateaux de pêches dans des flottilles. Il était proposé de procéder à leur interception par une modification de la répartition de l'expression des besoins entre patrouilleurs légers et rapides et patrouilleurs océaniques. La marsupialisation de vedettes depuis une frégate de quatrième rang est une autre piste à explorer.