Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





samedi 21 mars 2020

COVID-19 : rotation du PHA Tonnerre au profit de la Corse

© Marine nationale.

     Le Président de la République, M. Emmanuel Macron, a demandé le déploiement du Tonnerre afin d’évacuer des patients d’hôpitaux corses pour les transférer avec toute l’assistance médicale requise dans des hôpitaux du continent et ce afin d’éviter la saturation des structures hospitalières de l’île de Beauté tandis que le pic de l’épidémie COVID-19 se profile pour le début ou le milieu du mois d’avril.


Communiqué de presse, 21 mars 2020

Le porte-hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre de la Marine nationale se tient prêt à quitter son port-base de Toulon pour Ajaccio, dans le but d’évacuer des patients atteints du Covid-19 vers des hôpitaux de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) :

Le PHA Tonnerre et ses 200 marins interviennent dans le cadre de la crise du coronavirus pour soutenir les capacités de santé civiles de Corse.

La Marine nationale possède une expertise dans la conduite d’opérations d’évacuation et d’assistance aux populations en détresse. Les marins du Tonnerre sont rompus à ce type de mission, ainsi qu’à l’intégration à bord d’éléments de forces interarmées ou civiles.

Le Tonnerre est un navire polyvalent permettant de mettre en œuvre des hélicoptères des trois armées depuis son héliport, des engins de débarquement depuis son bassin intérieur et d’accueillir un état-major interarmées pour commander une opération de grande ampleur. Enfin, dans le cas présent, le Tonnerre mettra à disposition ses capacités médicales qui auront été adaptées pour transporter des patients confinés.

Pour cette mission, il embarquera des renforts mixtes civilo-militaires appartenant au Service de santé des armées (médecins et infirmiers du SSA) et des équipes civiles composées de médecins urgentistes, médecins réanimateurs, technicien de laboratoire, aide-soignant et infirmiers de l’Antenne régionale de santé de Marseille. La capacité totale de malades embarqués dans cette configuration est de l’ordre d’une quinzaine.

Pour mémoire, le Tonnerre a été déployé en 2017 aux Antilles pour secourir les populations des îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, touchées par l’ouragan Irma. En 2019, il a été dérouté de la mission Jeanne d’Arc 2019 pour porter secours à la population du Mozambique victime du cyclone Idaï.

Les deux autres PHA de la Marine nationale (Mistral et Dixmude) sont actuellement déployés en océan Indien et en Méditerranée orientale.

L’appareillage du Tonnerre est programmé pour la fin de semaine, le créneau précis sera communiqué ultérieurement.

Fin du communiqué de presse


Caractéristiques de l'hôpital embarqué de chacun des PHA (Porte-Hélicoptères Amphibies) de la classe Mistral (Mistral (2005), Tonnerre (2007) et Dixmude (2013):
  • 2 blocs opératoires,
  • 1 plateau technique complet,
  • 1 salle de radiologie avec scanner,
  • Des installations de télémédecine,
  • 69 lits médicalisés dont :
o   19 lits de soins intensifs dont 8 lits pour la réanimation.

Cet hôpital embarqué de 950 m² équivaut à celui d’une ville de 20 000 habitants.

Un Hôpital Militaire (HM) de campagne du Service de Santé des Armées peut être ajouté dans le hangar hélicoptères, permettant d’augmenter le nombre de lits de 50. La capacité totale (69 + 50) pouvant alors atteindre 119 lits.

1 commentaire:

  1. A quand un véritable navire hopital (voir 2)qui pourrait d'ailleurs être dérivé du BPC, mais avec uniquement des moyens médicaux tout en gardant une capacité hélicos et amphibie pour assurer le transport et l'évacuation des blessés.

    RépondreSupprimer