Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





27 février 2021

Marine nationale : le programme Frégates de surveillance (1982 - 1994)

© Marine nationale.1er - 3 février 2020 : la frégate de surveillance Nivôse, déployée en mission de souveraineté dans les Terres Australes et Antarctiques françaises (TAAF) jusqu’à la fin du mois de février, a mouillé à proximité de la base Alfred Faure, archipel de Crozet.

     Le programme Frégate Légère de 2500 tonnes (FL. 25) devait permettre le remplacement des avisos-escorteurs de la classe Commandant Rivière (9). Il tire ses origines du retour d'expérience de leurs déploiements dans l'océan Indien, depuis la fermeture du canal de Suez (1967 - 1975) jusqu'aux guerres du golfe arabo-persique (1980 - 1991) et dans l'océan Pacifique. Il en ressortait l'intention initiale de pouvoir dériver la FL. 25 en deux variantes. L'évolution du besoin conduisait l'état-major de la Marine, en raison de considérations politiques, à le « différencier », pour reprendre une expression ici anachronique, en lançant en 1988 le programme Frégate Légère Furtive de 3600 tonnes et le programme des Frégates de Surveillance (FS) de la classe Floréal (6).

25 février 2021

« Commandant de sous-marin : Du Terrible au Triomphant, la vie secrète des sous-marins » de l'Amiral François Dupont

     L'Amiral François Dupont, ayant servi 40 années dans la Marine nationale (1968 - 2008), nous offre le récit de son troisième et dernier commandement d’un sous-marin (Daphné (1984 – 1986), Agosta (1984) à bord du bateau dont il a été le premier commandant. Commandant de sous-marin : Du Terrible au Triomphant, la vie secrète des sous-marins (Paris, éditions Autrement, 2019, 288 pages) cumule les chassés-croisés à tous les points de vue : littéraire, naval, humain, historique. Au rythme de l'une des cinquante et quelques patrouilles accomplies par chaque Sous-marin Nucléaire Lanceur d'Engins (SNLE) depuis 1972, l'auteur nous raconte ce que sont ces bateaux, les hommes et femmes qui leur permettent de naviguer. Et ce : sans s'épargner aucun sujet, même les plus difficiles.

23 février 2021

Marine nationale : lancement en réalisation du programme SNLE de 3ième Génération (SN3G)

 

     Le Président la République - M. Emmanuel Macron - participait, le vendredi 19 février 2021, à la cinquante-septième édition de la Conférence de Munich sur la sécurité (Munich Security Conference). Et pour joindre la force à sa diplomatie : la ministre des Armées - Mme Florence Parly (21 juin 2017) - s'était déplacée au centre DGA Techniques hydrodynamiques (anciennement Bassin d’essais des carènes) afin d'annoncer, simultanément, le lancement de la phase de réalisation du programme SNLE de 3ième Génération (SN3G).

18 février 2021

Armada Española : l'EPC Multifunction Combat ou du BAM aux BPM

© Inconnu. Les P-46 SPS Furor (2019) et le P-41 SPS Meteoro (2011).

     Évoquer la participation espagnole à la CSP/PESCO European Patrol Corvette (EPC), en formulant l'hypothèse que la version Multifunction Combat a été mise à l'étude pour l'Armada Española, invite à présenter, en préambule, le programme Buques de Acción Marítima (BAM) mené entre 2002 et 2019 car il jetait les bases de la construction d'une composante médiante au sein de la flotte de surface espagnole et illustrait les rationalités retenues jusqu'au Buque de Protección Marítima (BPM) mené sur le même segment que l’EPC. Ces programmes permettront à la Marine espagnole puisse couvrir tout le spectre des opérations avec des bâtiments adaptés à chacun de ses sommets que sont les engagements en basse, moyenne et haute intensité.

14 février 2021

Ελληνικό Πολεμικό Ναυτικό : l'EPC Oceanic Surveillance pour remplacer les Combattante IIa, III et IIIb ?

© Ελληνικό Πολεμικό Ναυτικό. P-23 ΤΠΚ Troupakis - classe Laskos ou La Combattante III - tirant un MM38.

     Il est peut être possible de découvrir, par des éliminations successives au sein du tableau déniché par Augusto Conte de los Ríos (« La EDA y el programa de la corbeta europea », Global Strategy, 15 janvier 2021), la version mise à l'étude au profit de la Marine de guerre hellénique (Ελληνικό Πολεμικό Ναυτικό (ΠN). Elle ne se reconnaître que par des caractéristiques opérationnelles dont celles de lutte anti-aérienne et à par la volonté grecque de remplacer lesdits patrouilleurs rapides lance-missiles. Ce choix acterait un remaniement de la « ligne » par une évolution de la doctrine, au détriment de la vitesse tactique, et donc à profit de l’endurance grâce à l’émergence d’une composante qui aurait été qualifiée de « médiane » à terre, sous la forme de corvettes.

12 février 2021

Marine nationale : l'EPC Long Range Multi Mission pour remplacer les Floréal

© Naviris.

      Augusto Conte de los Ríos (« La EDA y el programa de la corbeta europea », Global Strategy, 15 janvier 2021) a commis un beau papier au sujet de la Coopération Structurée Permanente (CSP) ou Permanent Structured Cooperation (PESCO) European Patrol Corvette (EPC). L'auteur a trouvé des documents remarquables dont le détail des cinq versions du programme dont celle de la Marine nationale : confondue par ses qualités nautiques si propres à la classe Floréal (6) et non-communes aux autres versions. Les études détaillées devraient être initiées en 2023 et s'achever au premier trimestre 2024 quand la mise en chantier de l'EPC n°1 débuterait pour une livraison en 2027 tandis que les EPC français sont espérés pour des réceptions échelonnées entre 2030 et 2034.

11 février 2021

Tentara Nasional Indonesia - Angkatan Laut : 1 à 2 frégates de classe La Fayette ?

© Sahabat 62. « SetaraFrigate Singapura...Inilah Spesifikasi Kapal Frigate La Fayette Class IncaranIndonesia ».

     La France et l'Indonésie ont tenu des discussions durant toute l'année 2020, relatives à un accord de coopération militaire entre Paris et Djakarta au sujet de plusieurs dossiers. Dans le cadre de ces discussions, l'une des demandes de la partie indonésienne portait quant à la fourniture d'une, voire deux frégates, dans la perspective d'une acquisition d'une paire de corvettes Gowind 2500. L'objet de cette partie des échanges n'était rien de moins que les frégates de la classe La Fayette non-comprises par l'actuel programme RMV (Rénovation à Mi-Vie) : les Surcouf (1997 - 2027 ?) et Guépratte (2001 - 2031 ?).