Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





20 janvier 2022

Programme Barracuda : causes des retards (1998 - 2022)

© Naval Group. Jean Lavalley, « A Cherbourg, le deuxième sous-marin Barracuda, le Duguay-Trouin, amarché ! », La Presse de la Manche, 26 novembre 2021.

     Le programme Sous-Marin d'Attaque Futur (SMAF) permettait d'appréhender l'ensemble des réflexions, de lancer les programmes d'études amont et les études préliminaires, dont une éventuelle coopération franco-britannique en liant le besoin français au programme Batch 2 Trafalgar Class (B2TC). Le lancement de l'étude de faisabilité par le ministre de la Défense, M. Alain Richard (4 juin 1997 – 6 mai 2002), en octobre 1998, signifiait la fin du programme SMAF (1990 - 1998) et l'avènement du programme Barracuda (1998 - 2029) devant porter l'entrée en phase de réalisation. L'admission au service actif du Barracuda n°1 a été successivement repoussée de 2007 à 2022. Les évolutions programmatiques en portent presque l'entière responsabilité.

19 janvier 2022

PA-Ng : FMS pour les EMALS et AAG du 21 décembre 2021

© Rama, CC BY-SA 3.0 / Wikipedia.

     Le 21 décembre 2021, le State Department des États-Unis d'Amérique décidait d'approuver la procédure Foreign Military Sale (FMS) sollicitée par le gouvernement de la République française au profit de l'acquisition de systèmes embarqués Electromagnetic Aircraft Launch System (EMALS) et Advanced Arresting Gear (AAG) au profit du programme Porte-Avions de Nouvelle Génération (PA-Ng). Reste à obtenir l'approbation du Congrès et que soient prises les décisions architecturales relatives au nombre de catapultes, fonction du format du Groupe Aérien (GAé) projeté dans le cadre du programme Système de Combat Aérien Futur (SCAF), dans le cadre de l'Avant-Projet Sommaire (APS) d'ici à 2023, dans l'optique d'une éventuelle commande en 2025.

18 janvier 2022

Marine nationale : refondre et prolonger des SN2G ?

© EwanLebourdais - Marine nationale.

     Le député Fabien Gouteffarde (La République En Marche (LREM), « whip » (parlementaire représentant et mettant en œuvre la position du parti politique, avec un pouvoir disciplinaire assorti) du groupe LREM au sein de la commission Défense nationale et forces armées de l'Assemblée nationale, dirige un groupe de six à sept personnes (Michel Cabirol, « Elysée 2022 : etpourquoi pas un groupe amphibie permanent français en Indo-Pacifique (LREM) », La Tribune, 18 janvier 2022) ambitionnant d'influencer le projet Défense du parti. L'une d'elle vise à augmenter le format de la sous-marinade de 10 à 13 sous-marins afin de soutenir un groupe naval permanent dans le théâtre Indo-Pacifique devant comprendre un PHA, une frégate et un sous-marin en sa composition. Pareille proposition interpelle quant à son effectivité mais aussi du point de vue de son intérêt opérationnel et de la crédibilité de la composante océanique permanente de la dissuasion nucléaire. 

23 juin 2021

Deutsche Marine : approbation de la commande de cinq P-8A Poseidon par la commission de la Défense du Bundestag

     Selon le député Ingo Gädechens (« Quick & short: Marine erhält neue Schiffe und MPAs », Marineforum, 23 juin 2021), membre de la CDU (Christlich Demokratische Union Deutschlands) et appartenant aussi bien à la commission de la Défense qu'à celle du Budget, la commission de la Défense du Bundestag - chambre basse du parlement de la République Fédérale d'Allemagne - a approuvé le financement de plusieurs programme d'armement au profit de la Deutsche Marine dont, et pêlemêle : les deux sous-marins Type 212CD devant être commandés avec la Norvège, de nouveaux pétroliers-ravitailleurs à double coque, de nouveaux navires d'expérimentation et d'essais au profit du WTD 71 et, très accessoirement : la commande de cinq nouveaux avions de patrouille maritime, c'est-à-dire le P-8A Poseidon (Boeing). Fin de MAWS ?

29 avril 2021

Tir « Hyperodon »

     Mme Florence Parly, ministre des Armées, a exprimé sa grande satisfaction après le succès, le 28 avril 2021, du 10ième tir d’essai d’un missile Mer-Sol Balistique Stratégique (MSBS ou Submarine Launched Ballistic Missile (SLBM) M51, sans « charge militaire » (tête nucléaire). Ce tir diffère des précédents car il ne relevait pas de tirs de qualification ou de validation de sa mise en œuvre par un SNLE-NG/SN2G de classe Le Triomphant (4). Le fait qu'il s'agisse du 5ième depuis DGA Essais de missiles à Biscarrosse (Landes) semble le destiner à servir le développement du M51.3 dont l’entrée en service est visée à l’horizon 2025.

27 avril 2021

SNA-NG : nouveaux sonars pour les « De Grasse », « Rubis » et « Casabianca » ?

© Marine nationale.

     Il était précisé lors de la conférence de presse du 12 juillet 2019, tenue à l'occasion et en prélude à la cérémonie de lancement du Suffren par le Président de la République, que de nouvelles capacités seraient conférées aux Barracuda, toujours en construction, n°4 (De Grasse (2015 - 2024), n°5 (Rubis (2019 - 2026) et n°6 (Casabianca (2020 - 2028). Certains indices portent à croire que ces Barracuda n°4, n°5 et n°6 - parfois qualifiés de « nouvelle génération » - puissent recevoir, à l'instar des SN2G de classe Le Triomphant (4), à l'occasion des prochaines IPER, les antennes, calculateurs et évolutions logicielles du système de combat associés des futurs SN3G (4).

26 avril 2021

Marine nationale : nouveaux standards des FDI ?

© Naval group. Dessin assisté par ordinateur de la Frégate de Défense et d’Intervention (FDI) Amiral Ronarc’h, montrée dans cet état matériel à l’occasion de la visite de la ministre des Armées, Mme Florence Parly, au site Naval group de Lorient, le 29 mars 2021.

     La décision d'accélérer partiellement la cadence industrielle du programme Frégates de Défense et d'Intervention (FDI), en ce qui concerne les FDI n°2 - Amiral Louzeau - et FDI n°3 - Amiral Castex, ainsi que le non-affermissement d'une commande grecque (17 juillet 2020), emporte des conséquences relatives aux standards 1 et 2 dudit programme. La capacité Missile de Croisière Naval (MdCn) aurait pu être renvoyé aux calendes grecques puisque le réagencement du plan de charge de Lorient procède de rationalités permettant d'abonder rapidement et une livraison (FDI n°2) et une éventuelle mise sur cale (2023 ?) supplémentaire à Lorient. Mais la dernière proposition de Naval group, présentée à la Marine de guerre hellénique, arbore un système de lancement verticale, certes fort de quatre SYLVER, ne comprenant plus la capacité MdCN (SYLVER A70). Les coûts d'intégration de celle-ci ne reposent plus que sur la seule Marine nationale.

21 avril 2021

Tentara Nasional Indonesia - Angkatan Laut : naufrage du sous-marin KRI « Nanggala » (402) ?

© Inconnu. Le KRI Nanggala (402) en mer, à une date indéterminée.

     Selon nos informations sur zone, un tragique évènement frapperait la Tentara Nasional Indonesia - Angkatan Laut : le sous-marin KRI Nanggala (402) aurait coulé au cours d'un exercice de lancement de torpilles, peut-être même à l'occasion de l'explosion de l'une de ses armes. L'information n'est pas officialisée mais le pire est à craindre pour les 33 membres de l'équipage.