Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





14 juillet 2020

PANG : « le choix du successeur du porte-avions « Charles de Gaulle »


     Le Président de la République, M. Emmanuel Macron, a prononcé un discours à l'occasion de la traditionnelle garden party du ministère des Armées, organisée dans les jardins de l'hôtel de Brienne. Le Président a eu cette phrase indiquant qu'une décision a été prise, concernant le programme PANG, en phase avec les déclarations de la ministre des Armées, Mme Florence Parly. Il est logiquement attendu que la décision soit pleinement exposée lors de l'interview du 14 juillet, donnée au palais de l'Élysée.

07 juillet 2020

Alternance à la direction de la Marine ?

© Marine nationale. Mission Agapanthe 06 (24 février - 9 juin 2006). « PHOTEX » effectué à l'issue de l'exercice Red Shark (9 – 14 mars) mené avec la Marine royale saoudienne (القوات البحرية الملكية السعودية). Sont visibles, de gauche à droite, les : le pétrolier-ravitailleur Boraida (1984) de la classe Yunbu, le porte-avions Charles de Gaulle (2001 – 2038 ?), le SNA Saphir (1984 – 2019), le BCR Somme (1990 – 2025 ?), HMS Lancaster (1992) de la classe Duke ou Type 23, la FAA Cassard (1988 – 2019) et l'hélicoptère WG. 13 Lynx Mk 3/4 de la FASM Montcalm (1982 – 2017), non-visible sur le cliché.

     Les derniers bruits de coursives indiquent l'aboutissement d'un significatif aggiornamento à l'endroit de la direction de la Marine nationale, en lien avec l'occupation d'autres emplois militaires dont les trois qualifiés de « politiques » (conseiller militaire du Premier ministre, chef du cabinet militaire de la ministre des Armées et chef de l'état-major particulier du Président). Dans l'attente de la parution des décrets idoines, il est bien évidemment exclu d'affirmer. Néanmoins, des tendances sont perceptibles et peuvent, tout du moins, dessiner une possible « alternance ».

06 juillet 2020

PANG: What We Know About France’s Future Aircraft Carrier

Artist impression of the (now cancelled) PA2/CVF-FR design.


     In the coming days, French President Macron is expected to give the "go ahead" to the French Navy's new generation aircraft carrier (PANG) program. Here is what we know so far.

06 juin 2020

SNA-NG « Suffren » : quel « pennant number » ?

© Naval group. Le Suffren lors de la cérémonie de lancement, 12 juillet 2019.

     Le Sous-marin Nucléaire d'Attaque (SNA) Suffren affichait lors de la cérémonie de son lancement, présidée par le Président de la République, M. Emmanuel Macron, le 12 juillet 2019, son numéro de coque (QXXX) permettant de l'identifier de la construction à la démolition ou plutôt déconstruction. Mais son « pennant number » n'a toujours pas été dévoilée.


03 juin 2020

Entretien avec Manuel Pedro González López - « Acorazados de la Segunda Guerra Mundial– Un estudio técnico (1921 – 1945) »

© Divulgadores del Misterio. « Acorazados De La Segunda Guerra Mundial por Manuel González López », Divulgadores del Misterio, 4 février 2020.


     Manuel Pedro González López (Acorazados de la Segunda Guerra Mundial: Un estudio técnico (1921-1945), Saragosse, HRM ediciones, 2020, 392 pages) a bien voulu répondre à quelques questions afin de nous présenter son premier livre, ses futurs projets. Par générosité, il offre même quelques clefs d’explications quant à la politique navale espagnole menée entre 1921 et 1945. Il nous explique également le recours aux travaux de Wilfried Langry (Marine1939). La entrevista se publica en español et l’entretien est publié aussi en Français. Merci beaucoup à lui et bonne lecture… !


02 juin 2020

« Acorazados de la Segunda Guerra Mundial: Un estudio técnico (1921-1945) » de Manuel Pedro González López

     Manuel Pedro González López (Acorazados de la Segunda Guerra Mundial: Un estudio técnico (1921-1945), Saragosse, HRM ediciones, 2020, 392 pages), publie son premier livre, offre une étude technique des croiseurs de bataille et cuirassés rapides conçus après 1921 et jusqu'en 1945 grâce à cette œuvre à visée pédagogique pour qui s'intéresse à la question. C'est un bel outil qui pourrait servir même les lecteurs les plus éclairés car il concentre des richesses de précisions, permettant de « travailler » rapidement plutôt qu'à se procurer ou à manipuler plusieurs monographies spécialisées. L'auteur nous offre un entretien à paraître demain pour mieux pour présenter l'ouvrage et ses choix.

22 mai 2020

RPC30/RP30 : Piriou !

© Chantiers Piriou. Agrandissement de la photographie du communiqué de presse.
     La Direction Générale de l'Armement (DGA) a notifié le 30 avril 2020 à la société de construction navale civile et militaire Piriou, au terme d'un appel d'offres lancé en 2018, le contrat portant construction de 15 Remorqueurs Portuaires de 30 tonnes de traction au point fixe (RP30) auxquels s'ajoutent 5 Remorqueurs Portuaires Côtiers de 30 tonnes de traction au point fixe (RPC30).

19 mai 2020

Ελληνικό Πολεμικό Ναυτικό : accord financier pour les FDI ?


© Naval group.
     Le programme FDI (Frégate de Défense et d'Intervention) de la Marine de guerre hellénique (Ελληνικό Πολεμικό Ναυτικό) a bénéficié, d'au moins, deux échanges supplémentaires entre la Direction Générale de l'Armement et la Direction générale des équipements et investissements de défense (Γενική Διεύθυνση Αμυντικών Εξοπλισμών και Επενδύσεων (ΓΔΑΕΕ) et la Direction Générale de l'Armement (DGA) puis entre les ministres de la défense de la France et de la Grèce. Le coût global du programme et la répartition du volume financier par grandes enveloppes commence à se dessiner très précisément (Ioannis Nikita, « Ομαλά εξελίσσεται η διαπραγμάτευση των Belharra, οι τιμές », Defence Review, 19 mai 2020). Serait-ce à dire qu'a été trouvé un accord financier entre les deux parties, ultime prélude à la signature de l'accord et des différents contrats afférents ?

18 mai 2020

Marine nationale : de FLOT-LOG aux BRF (2009 - 2020)


© Chantiers de l'Atlantique.
     Le train d’escadre, lancé dans les années 1960 – 1980 – notamment par le Plan bleu (1972 – 1974) qui demandait cinq pétroliers par le programme TRE 70 puis PR72 –, dont le point d’orgue fut consécutivement la mise en place du Centre d’Essais du Pacifique (CEP) puis le soutien des forces navales dont principalement le Groupe Aéronaval (GAn), le Groupe de Guerre Des Mines (GGDM) et ponctuellement le groupe amphibie et les sous-marins voit son remplacement glisser depuis le début des années 2000. Le programme FLOT-LOG (FLOTte – LOGistique), dénommé ainsi depuis l’approbation de la fiche de caractéristiques militaires le 29 juin 2009, évoluera entre deux projets de coopération dont le deuxième sera le bon et plusieurs décalages. Et ce n’est que le 18 mai 2020 que sera découpé la première tôle (de la partie arrière) du futur Bâtiment Ravitailleur de Forces (BRF) n°1 de 31 000 tonnes à pleine charge.

17 mai 2020

Marine nationale : introduction du ravitaillement à la mer (1936 - 1943)

© SHM/SHD. Essais de ravitaillement à la mer entre croiseur Algérie et un contre-torpilleur vers 1940.

     L’introduction progressive de la « chauffe au mazout » dans les grandes marines entraînaient la formulation des premières politiques pétrolières qui se focalisaient, dans, un premier temps, sur les questions de transport puis, dans un deuxième temps, à celles relatives à la constitution de réserves. Vint seulement le troisième temps des premiers essais du ravitaillement à la mer d'un bâtiment de guerre par un pétrolier dès 1906. La Première Guerre mondiale généralisait le pétrole comme combustible et la Deuxième Guerre mondiale diffusait les techniques du ravitaillement à la mer. La Marine nationale se convertissait matériellement et doctrinalement entre 1936 et 1943 au « RAM ».

14 mai 2020

Los !

©  Chantiers de l’Atlantique.

     La consolidation de la construction navale civile et militaire en Allemagne s'est brutalement mise en branle le 13 mai 2020. Il en ressort un premier ensemble formé par German Naval Yards (GNYK) et Lürssen tandis que Thyssenkrupp paraît préparer ses futures négociations avec le nouvel acteur en brandissant la coopération italienne et donc la marginalisation du nouvel acteur allemand. Mais en écartant plusieurs hypothèses, ce serait plutôt la fragilité de Thyssenkrupp vis-à-vis de son projet ancien (2011 - 2020), et d'une actualité particulièrement criante pour sa trésorerie, de céder TKMS.

13 mai 2020

ESNA : mise en service de MY01

© Service d’Infrastructure de la Défense. Photographie publiée le 13 mai 2020 (LinkedIn).

     La première phase des travaux, menée depuis 2012, au profit des infrastructures jouxtant la darse des sous-marins de la zone Missiessy (base navale de Toulon), afin de préparer l'accueil du premier Sous-marin Nucléaire d'Attaque (SNA) de la classe Suffren, au nom de baptême éponyme, et issu du programme Barracuda, s'achevait le 27 avril à double-titre et par la mise en service du bassin MY01 rénové et par le début de l'Indisponibilité pour Entretien (IE) d'un SNA de classe Rubis qui est très probablement l'inusable Rubis (1983 - 2020) lui-même.