Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





lundi 14 octobre 2019

Son'Art : "Le géant de fer" de Brad Bird

© Warner Bross - Le géant de fer.
Brad Bird présente avec Le géant de fer l'un des films d'animation les plus réussis et des plus marquants de toute l'histoire de ce genre au cinéma. L'accueil critique fut logiquement excellent, à la limite d'être dithyrambique mais, paradoxalement, le film ne rencontra pas son public et les recettes furent très modestes. Pourtant, "cerise sur le gâteau" : le film présente le SSN-571 USS Nautilus (30 septembre 1954 - 3 mars 1980) en tant que Sous-marin Nucléaire Lanceur d'Engins (SNLE) avec un pont missile similaire à celui du Gymnote (17 octobre 1966 - 1986).

dimanche 13 octobre 2019

Horizon Lépante dawn

© Marine nationale.
Le bassin oriental de la Méditerranée est-il à l'aube d'une crise internationale dont l'épicentre serait les agissements de la République de Turquie au sein d'un triangle dont les sommets seraient Athènes, la zone économique exclusive de la République de Chypre et le Nord de la Syrie ?

samedi 12 octobre 2019

대한민국 해군 : avènement de la 전략기동함대 (1989 - 2007)

© Inconnu.
La Marine de la République de Corée, fondée le ‎5 septembre 1948, quelques semaines après celle de la République (15 août 1948), est dans une phase de densification navale couplée à la nouvelle vague de diffusion aéronavale qui touche l'Est du continent asiatique touché par l'essentiel des dépenses navales depuis la fin du conflit Est-Ouest (1947 - 1991). Le développement de la flotte de surface par la constitution du 전략기동함대 (1989 - 2007) n'est pas l'aboutissement mais le catalyseur du développement de l'aviation à voilure fixe embarquée dans la marine sud-coréenne comme seul moyen de poursuivre la densification de puissance navale, c'est-à-dire l'accroissement des capacités de la flotte militaire.

vendredi 11 octobre 2019

대한민국 해군 : deux esquisses de porte-avions CATOBAR

© Choi Jae-sung’s office.
La stratégie génétique des forces navales de la Marine de la République de Corée (대한민국 해군), dans la droite lignée de la pensée navale exprimée depuis les années 1990, est bousculée par une partie de la classe politique du pays. La programmation navale pourrait bénéficier de l'ajout de deux sous-marin à propulsion atomique (effecteur de deuxième rang (Joseph Henrotin, Les fondements de la stratégie navale au XXIe siècle, Paris, Économica, 2011, pp. 154 - 167). Il est appelé par un député proche du président de la République de Corée de substituer au programme LPX-II (Landing Platform Xperimental - II) la construction de porte-avions CATOBAR (effecteur de premier rang). Ces inflexions, sans changer la nature de la stratégie des moyens, feront en cas d'exécution changer de rang à la marine sud-coréenne et, partant de là, à la diplomatie du pays.

jeudi 10 octobre 2019

FDI grecques : lettre d'intention signée !

© Naval group.
L'administrateur - Fox 2 - du blog grec IDBAM (Ισορροπία Δυνάμεων στη Βαλκανική & Ανατολική Μεσόγειο - Équilibre des puissances dans les Balkans et la Méditerranée orientale) fait remarquer à juste titre que la ministre des Armées, Mme Florence Parly, rencontrait ce jeudi 10 octobre à partir de 9h30 le ministre de la Défense nationale de la République hellénique, M. Nikos Panagiotopoulos. Ce dernier affirme qu'une lettre d'intention pour deux frégates de défense et d'intervention aurait été signée.

mardi 8 octobre 2019

SN3G : nouvelle vue de l'avant-projet retenu ?

© Ministère des Armées.
Le document "Le projet de loi de finances 2020 - LPM année 2" relatif au budget Défense de la loi de finances initiale contient une vue d'un des avant-projets du SN3G (p. 28) repérée par Mer et Marine (Vincent Groizeleau, "Dissuasion : 25 milliards en cinq ans pour le renouvellement des deux composantes", Mer et Marine, 2 octobre 2019). C'est la deuxième fois qu'une représentation est communiquée officiellement après le profil de coque dévoilé par Naval group avant EuroNaval 2018.

lundi 7 octobre 2019

Son'Art : "Bermuda Tentacles" de Nick Lyon


Bermuda Tentacles (2014) de Nick Lyon, film de série B, possédait les matériaux nécessaires à lui assurer, au moins, le statut de film remarquable à défaut de jamais prétendre à être un chef d'œuvre. Une mauvaise mobilisation des ressources font regretter bien des choix du réalisateur. Mais il est partiellement pardonné pour son choix, bien que discutable, d'avoir transformé le DDG-51 USS Arleigh Burke en croiseur de bataille.

vendredi 4 octobre 2019

Retour aux pièces d'artillerie navale spécialisées ?

© Inconnu.
Un discret changement de paradigme était considéré dans la Marine nationale pendant la définition des équipements des Frégates de Taille Intermédiaire (FTI). Il s'opérerait sur le programme des Bâtiments Ravitailleurs de Forces (BRF) puis des Patrouilleurs Océaniques (PO). Moins que la (ré)introduction d'un calibre intermédiaire entre la défense à très courte portée contre des buts asymétriques et les traditionnelles pièces d'artillerie de Marine polyvalentes, c'est bien plus une ouverture concédée à l'emploi d'une pièce d'artillerie contre les adversaires asymétriques et la défense anti-aérienne.

dimanche 29 septembre 2019

"Anecd'Orage" de Jean-Christophe Rouxel (éd.)


L'amicale des anciens marins du Transport de Chalands de Débarquement Orage présidée par Jean-Christophe Rouxel propose à la souscription ce bel ouvrage - Anecd'Orage (2019, 282 pages) qui raconte la vie de l'équipage et de l'Orage à travers lui, sa longue carrière opérationnelle.

samedi 28 septembre 2019

FDI : brouillage des lignes


Loin d'une tempête dans un verre d'eau, le dossier des moyens d'auto-défense à courte et très courte portée alliés aux contre-mesures et brouilleurs possède quelques arguments pour contester l'emploi opérationnel de ces bâtiments vis-à-vis des côtes et détroits les plus disputés alors que la capacité à naviguer et combattre dans ces théâtres est l'une des raisons d'être du programme. Tempête qui oblige à questionner la future base navale de rattachement de ces frégates.

vendredi 27 septembre 2019

FDI : classe Louzeau ?


L'Amiral Christophe Prazuck concluait l'éloge funèbre en l'honneur de la mémoire de l'Amiral Louzeau en affirmant que pour sa « mémoire reste vive parmi nous, je proposerai à la ministre des Armées qu’un bâtiment de combat puisse un jour porter son nom. » Eu égard aux quelques indices connus sur la manière de nommer les bâtiments de guerre, le nombre d'options est restreint et conduit tout droit vers un seul programme.

jeudi 26 septembre 2019

Budget 2020, section Marine

© Northrop Grumman. Un des premiers ravitaillements en vol de l'E-2D Advanced Hawkeye.
Les grandes lignes du budget de l'exercice 2020 doivent être présentées dans la Loi de Finances Initiales (LFI) par le gouvernement devant les deux chambres du Parlement commencent à se dévoiler. La Marine nationale pourrait bénéficier du respect des commandes et livraisons prévues par la programmation.

jeudi 11 juillet 2019

SNA-NG "Suffren" : en route vers l'admission au service actif !


Il avait fallu sept jours au Sous-marin Nucléaire Lanceur d'Engins (SNLE) Le Terrible en 2008 afin de quitter la nef de construction Laubeuf pour rejoindre le Dispositif de Mise à l'Eau (DME). Le Suffren aura marché pendant, environ, deux jours à la vitesse de 30 mètres par heure. Il est positionné sur le DME depuis vendredi 5 juillet. Le Suffren a quitté le ventre maternel que pour aller subir tous les essais du constructeur et de la Marine nationale en vue d'être admis au service actif.

mercredi 10 juillet 2019

SNA-NG : nouvelles armes tactiques

© DCNS. Photographie publiée en février 2017.
Le Suffren aura marché pendant environ deux jours et est positionné au terme de sa marche sur le dispositif de mise à l'eau depuis le vendredi 5 juillet 2019. Il rencontrera son élément dans les semaines suivantes grâce à l'ascenseur sur lequel il reposera alors. Les essais à la mer menés à bord en 2020 dans l'optique d'une admission au service actif verront l'embarquement des armes tactiques qui seront, toutes, nouvelles.

SNA-NG : marges d'évolution

© Naval group.
Le Saphir (1984 - 2019) arrivé pour son désarmement à Cherbourg le mercredi 3 juillet 2019 assistera à la "marche" du Suffren entamée depuis plusieurs jours à direction du dispositif de mise à l'eau. Inaugurant un cycle de près de 40 ans devant voir le lancement de six nouveaux Sous-marins Nucléaires d'Attaque de Nouvelle Génération (SNA-NG), leur vie opérationnelle avant qu'ils ne doivent être à leur tour désarmés. Et ces nouveaux sous-marins bénéficieront de marges d'évolution.

mardi 9 juillet 2019

SMAF (1992 - 1998) : esquisse d'un SNA de 7000 tonnes

© Inconnu. Vue du SMAF (1998 et 2004) retouchée afin d'allonger la coque à l'arrière du massif.
Le Sous-marin Nucléaire d'Attaque (SNA) Suffren sera lancé à Cherbourg ce vendredi 12 juillet par le Président de la République, M. Emmanuel Macron, accompagné par la ministre des armées, Mme Florence Parly. Formidable occasion afin de mieux comprendre la naissance du programme Sous-Marin d'Attaque Futur (SMAF) qui débutait dès 1992 notamment par des études prospectives et des esquisses qui permettent de cerner ce qui a été retenu mais aussi repoussé dans le cadre de ce programme.

lundi 10 juin 2019

FMAN/FMC : salves de la ligne de bataille

© Naval group.
Les parties prenantes au programme FMAN (Futur Missile Anti-Navire) / FMC (Future Missile de Croisière) ou Future Cruise (FC) / Anti-Ship Weapon (ASW) auront à décider en 2020 des options retenues pour la ou les futures munitions. Sur le seul versant national, il en ressortira de lourdes et profondes conséquences quant au volume de la salve de la "ligne de bataille" française tant du point de vue du nombre de plateformes capables de lancer les missiles issus du programme FMAN/FMC que du nombre de ces missiles embarqués à bord de chacune des plateforme apte à les porter.