Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





jeudi 21 mars 2019

Bâtiments auxiliaires de soutien et d'assistance = 8 + 8

© Marine nationale. Vincent Groizeleau, "Brest : Le Tenace accueille son successeur", Mer et Marine, 9 avril 2018.
La Marine nationale achèvera au début des années 2020 le renouvellement complet de ses bâtiments auxiliaires relevant de la catégorie des Bâtiments de Soutien et d'Assistance Hauturier (BSAH) dont la plupart sont affrétés. Ils remplissent des missions très variées allant du sauvetage jusqu'au mouillage des mines, une capacité opérationnelle discrète mais ni oubliée et encore moins abandonnée. Si les missions demeurent, une - le sauvetage et l'assistance de navires en difficulté - est proportionnelle aux défis engendrés par le gigantisme maritime. L'évolution de cette partie de la Flotte se caractérise par le remplacement d'unités spécialisées dont une bonne partie côtière par des bateaux hauturiers et multi-missions, illustrant bien la stratégie des moyens déployée par la Marine nationale sur ce segment.

mardi 19 mars 2019

"Le chant du loup" d'Antonin Baudry


Exceptionnel : le film proposé par Antonin Baudry l'est à plus d'un titre. Il n'est pas exempt de défauts et de choix audacieux dans le scénario et la conduite de l'intrigue. Ce qui n'empêche aucunement beaucoup de reconnaître qu'il est un très bon film et, fait rarissime, une bonne retranscription de la navigation à bord des sous-marins à propulsion navale nucléaire français. Belle récompense pour la Marine nationale qui continue à renouer avec le cinéma et n'a pas ménagé ses efforts pour ce film. Bien des problématiques opérationnelles sont retranscrites sur grand écran.

Attention : ne lisez pas ce qui suit si vous n'avez pas encore vu Le chant du loup. Foncez dans la salle obscure la plus proche de chez vous et ne lisez pas la suite... !

vendredi 15 mars 2019

ECA/Naval group : victoire MCM, proche victoire SLAMF ?

© Naval group.
Naval news (Nathan Gain, "Naval Group & ECA Group Win Belgian-Dutch MCM Vessel Competition", Naval News, 15 mars 2019) répercute l'information dévoilée en premier par le quotidien belge L'Echo ("Naval Group et ECA Robotics retenus pour les chasseurs de mines belges", L'Echo, 15 mars 2019) : le ministre belge de la Défense, M. Didier Reynders, a pris sa décision concernant le marché Mine CounterMeasures (MCM). Belgium Naval & Robotics (ECA group et Naval group) est déclaré vainqueur ! Le marché belgo-hollandais de renouvellement des Chasseurs Mines Tripartites (CMT) est regardé en France comme l'anti-chambre du programme SLAMF (Système de Lutte Anti-Mines du Futur). Dit autrement, le gagnant remporterait le tout.

SSN : The Number of the Beast

© Chris Oxley/Navy. The Virginia-class attack submarine Pre-Commissioning Unit (PCU) Minnesota (SSN 783) is under construction on Oct. 5, 2012, at Newport News Shipbuilding in Newport News, Va.
"The devil is in the detail" : l'US Navy envisageait ouvertement depuis, au moins, le début d'année 2017 une montée en cadence des commandes annuelles de Sous-marins Nucléaires d'Attaque (SNA ou SSN (Sub Surface Nuclear) de 2 à 3 SSN (Megan Eckstein, "LPD Flight II Amphib Delayed in Favor of 3rd Attack Sub in FY 2020", USNI News, 14 mars 2019). La décision de décaler le lancement du programme San Antonio Flight II est prise par l'Amiral John Richardson. " We’re much further away from our warfighter requirement in SSNs than we are in amphibs, so that was just a warfighting priority.” Cela avance de 2022 à 2020 la première année fiscale bénéficiant de l'ajout d'un troisième Virginia aux deux premiers commandés. Opération qui se répéterait en 2022 et 2023 (Megan Eckstein, "Navy Adds Second Attack Sub to 2021 Plans; Considering 3 SSNs in Future Years", USNI News, 24 mai 2017). Chacune d'elle intercale un Virginia de plus avant le futur USS Columbia et avant la mise sur cale du deuxième SSBN(X). Mais serait-ce suffisant pour atteindre 66 SSN à l'orée des années 2050 ?

mercredi 13 mars 2019

Indian Navy : Code SSN

© Inconnu. L'INS Chakra arborant les couleurs de l'Indian Navy (date et lieu inconnus).
La construction de la flotte sous-marine indienne par introduction de bateau à propulsion navale nucléaire est soutenue par la location quasi continue de Sous-marins Nucléaires d'Attaque (SNA ou SSN (Sub Surface Nuclear) à l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS) puis à la Russie. Rien que pour les besoins de formation, les sommes consacrées témoignent de la montée en puissance de l'Inde en tant que puissance sous-marine. L'annonce de la signature d'un accord inter-gouvernemental en mars 2019 entre Moscou et New Delhi témoigne des moyens consacrés par l'Inde à l'obtention et l'entretien d'instruments de souveraineté pour soutenir son rang sur la scène internationale.

mardi 12 mars 2019

"Porte-avions européen" : quelle intention ?

© US Navy - Mass Communication Specialist 3rd Class Ethan M. Schumacher. Le porte-aéronefs (LHA) Cavour de la Marina militare naviguant de conserve avec le porte-avions CVN-75 USS Harry S. Truman (Ve fleet) et le porte-avions Charles de Gaulle (TF 473) pendant des opérations menées dans le Golfe d'Oman.
En réponse à la tribune du président de la République Emmanuel Macron, Mme Annegret Kramp-Karrenbauer - présidente de la CDU (Union chrétienne-démocrate d'Allemagne - Christlich Demokratische Union Deutschlands) - réplique par la proposition de construire "un porte-avions européen commun, pour souligner le rôle de l’Union européenne dans le monde en tant que puissance garante de sécurité et de paix". Mme Angela Merkel, chancelière de la République Fédérale d'Allemagne,"trouve bien et juste que côté européen nous puissions disposer d'un tel équipement" : il s'agit donc désormais d'une proposition de l'Allemagne dans le cadre du débat mené entre les États membres de l'Union européenne quant à l'autonomie stratégique de cette dernière.

mardi 12 février 2019

FANAL 19 : 30 Rafale M

© Marine nationale.
L'Amiral Prazuck - Chef d'Etat-Major de la Marine (CEMM (12 juillet 2016 - ...) - dévoile depuis son compte Twitter une nouvelle photographie du pont d'envol du porte-avions Charles de Gaulle riche de 30 Rafale M : le plus lourd Groupe Aérien embarqué (GAé) à ce jour. L'exercice FANAL 19 marque la fin de la remontée en puissance du Groupe Aéronaval (GAn). Sa prochaine mission l'emmènera, notamment, en Inde (Bombay) et à Singapour (dialogue Shangri-La (31 mai - 2 juin 2019). Une belle occasion de faire le point sur le groupe aérien embarqué et son évolution au cours de la Loi de Programmation Militaire (LPM).

samedi 9 février 2019

Onderzeedienst : SMX 3.0 ?


Naval group et Royal IHC (Xavier Vavasseur, "Naval Group & Royal IHC Sign strategic partnership for the Netherlands Submarine Replacement programme", Naval news, 7 février 2019) diffusaient une première image du sous-marin proposé pour l'appel d'offres émis par la Koninklijke Marine. Il semblerait à première vue qu'il s'agisse du SMX 3.0. Ce n'est ni un Scorpène, ni un Shortfin Block 1A/Barracuda. Les propositions française (SMX 3.0 ?) et suédoise (A26 Oceanic Extended Range) dessinent de manière plus précise les contours de ce qui a été demandé par la marine hollandaise qui demeure sur une position conservatrice.

vendredi 8 février 2019

Koninklijke Marine : sous-marin d'attaque et Defence White Paper 2018

© Wikipédia. Le HNLMS Walrus amarré à Norfolk. La Koninklijke Marine et l'US Navy
ont participé au TACDEVEX 08-08 dans les zones d’opération de Cape Cod pendant
huit jours pour évaluer la tactique et les armes des États-Unis contre une SSK moderne
dans un environnement difficile.
Les sous-marins hollandais de la classe Walrus (Walrus (1992 - 2029 ?), Zeeleeuw (1990 - 2027 ?), Dolfijn (1993 - 2030 ?), Bruinvis (1994 - 2031 ?) servent dans la Onderzeedienst, l'équivalent batave de la FOST (Force Océanique STratégique). Ils devront quitter le service entre 2027 et 2031. L'émergence d'une deuxième proposition de Naval group invite à lire le Defence White Paper 2018 afin d'apprécier dans la stratégie militaire batave quelle est la place de la Mer, donc des forces navales et alors les missions assignées aux sous-marins de la Koninklijke Marine.

jeudi 7 février 2019

"MdCN" Hoveizeh : un projet stratégique pour la marine iranienne ?



Dans le cadre des célébrations du 40ième anniversaire de la révolution islamique (7 janvier 1978 -11 février 1979) iranienne, il a été procédé à l'essai réussi du missile de croisière baptisé Hoveizeh (1200 à 1300 km de portée déclarée) le 2 février 2019. Téhéran promettait de franchir un "bond technologique" au sujet de son programme balistique. L'hypothèse est formulé que cette munition peut devenir un missile de croisière naval permettant à la marine iranienne de se replacer dans le jeu institutionnel par le rehaussement de la valeur stratégique de sa sous-marinade et à Téhéran de relâcher sa pression sur le programme balistique en tant que vecteur de dissuasion.

mercredi 6 février 2019

SNA-NG Suffren : mise à l'eau pour l'été 2019

© Naval group.
Ce serait M. Alain Morvan - directeur du chantier naval cherbourgeois de Naval group - qui annonce la date : le SNA-NG Suffren sera mis à l'eau pendant l'été 2019 (Jacqueline Fardel, "Mise à l'eau du Suffren, 300 embauches, nouveaux bâtiments : Naval Group en ébullition en 2019 à Cherbourg", France Bleu Cotentin, 4 février 2019). Ce n'est que sept ans plus tard par rapport à la programmation balayée en 2007 - 2008. Mais ce sera trois ans et demi de retard par rapport à la mise à l'eau initialement prévue pour l'année 2016. Les 4650 tonnes du Suffren vont être conduit jusqu'à la zone Cachin, en face de la nef de construction Laubeuf.

mardi 5 février 2019

Patrouilleur Océanique

© Aircube06. Voir ses modélisations.

La nomenclature amendée des appellations des bâtiments de la Flotte telle que présentée dans le Dossier d'Information Marine (DIM) 2019 recèle quelques inflexions ou précisions remarquables. Les Pétrolier-Ravitailleurs (PR) et Bâtiments de Commandement et de Ravitaillement (BCR) seront remplacés par des Bâtiments Ravitailleur de Forces (BRF). Les Bâtiments de Projection et de Commandement (BPC) deviennent des Porte-Hélicoptères Amphibies (PHA). Les Frégates de Taille Intermédiaire (FTI) deviennent des Frégates de Défense et d'Intervention (FDI) dont l'appellation s'opposent aux Frégates Européennes "Multi-Missions". Les Patrouilleurs Océaniques (PO) annoncent un positionnement bien précis.

samedi 2 février 2019

Perspectives navales du canon électrique

© Institut Saint Louis - DGA. Le démonstrateur Pegasus (Programme of an Electric Gun Arrangement to Study the Utilization in Systems) de canon électromagnétique.
La République populaire de Chine pourrait dispose d'ici 2025, au plus tard, d'un bâtiment de guerre - une nouvelle version du destroyer Type 055 est un candidat prometteur - portant un canon électromagnétique. Cette avancée décisive chinoise pourrait réveiller d'autres projets nationaux américain, français et russe. Ils ont en commun de prétendre à 200 km de portée et jusqu'à 390 pour celui américain. Ces canons peuvent amener le retour au combat tournoyant.

jeudi 31 janvier 2019

Bâtiment Ravitailleur de Forces (BRF) : caractéristiques nautiques et opérationnelles


Le ministère de la Défense diffuse par le biais de son compte Twitter une infographie détaillant les principales caractéristiques du Bâtiment Ravitailleur de Forces* à l'occasion de la mise en avant des contrats renouvelant les matériels des armées. Le programme FLOTLOG (FLOTte LOGistique) aboutira bel et bien à un bâtiment logistique de 31 000 tonnes à pleine charge. C'est bien plus important que les 17 800 et 17 900 tonnes à pleine charge des Durance. Et le record des plus gros pétrolier-ravitailleurs détenus par La Seine et la Saône (23 800 tonnes), La Charente (26 000 t) et l'Isère (26 700 t) est battu.

mercredi 30 janvier 2019

Frégate de Défense et d'Intervention

© Naval group. Vincent Groizeleau, "Les premières FTI moins équipées que les dernières", Mer et Marine, 6 décembre 2018.
La nomenclature amendée des appellations des bâtiments de la Flotte telle que présentée dans le Dossier d'Information Marine (DIM) 2019 recèle quelques inflexions ou précisions remarquables. Les Pétrolier-Ravitailleurs (PR) et Bâtiments de Commandement et de Ravitaillement (BCR) seront remplacés par des Bâtiments Ravitailleur de Forces (BRF). Les Bâtiments de Projection et de Commandement (BPC) deviennent des Porte-Hélicoptères Amphibies (PHA). Les Frégates de Taille Intermédiaire (FTI) ne sont plus, vive les Frégates de Défense et d'Intervention (FDI) ! Cette nouvelle appellation ravira à n'en point douter nos amis britanniques très friand de notre savoir-faire pour créer des catégories de frégates.

mardi 29 janvier 2019

Porte-hélicoptères amphibie

© Marine nationale. Rare réunion des Mistral, Tonnerre et Dixmude à l'occasion d'un Gabian en 2015.
La nomenclature amendée des appellations des bâtiments de la Flotte telle que présentée dans le Dossier d'Information Marine (DIM) 2019 recèle quelques inflexions ou précisions remarquables. Les pétrolier-ravitailleurs et bâtiments de commandement et de ravitaillement ne sont plus en premier lieu des ravitailleurs de vracs liquides mais sont voués à ravitailleur des forces. Les Bâtiments de Projection et de Commandement (BPC) changent eux-aussi d'appellation et deviennent des Porte-Hélicoptères Amphibies (PHA).

lundi 28 janvier 2019

Bâtiment Ravitailleur de Forces

© Fincantieri.
La nomenclature amendée des appellations des bâtiments de la Flotte telle que présentée dans le Dossier d'Information Marine (DIM) 2019 recèle quelques inflexions remarquables. L'une des plus importantes touche au programme FLOTLOG (FLOTte LOGistique). Il n'est pas étonnant que le nom du programme ne soit pas conservé. Le type Durance (5 unités) se compose des deux pétrolier-ravitailleurs Durance (1975 - 1999) et Meuse (1980 -  2015), constituant une sorte de première classe ou sous-classe, tandis que les Var (1984 - 2023 ?), Marne (1987 - 2025 ?) et Somme (1990 - 2029 ?) sont la "sous-classe BCR" (Bâtiment de Commandement et de Ravitaillement ). Hormis la Durance, les quatre autres unités seront remplacées par les Bâtiment Ravitailleurs de Forces* (BRF).