Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassĂ© Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en IndonĂ©sie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandĂ©e par l’amiral britannique Somerville, prendra part Ă  trois autres opĂ©rations visant des bases navales ennemies. AprĂšs 52 mois passĂ©s en mer, le bĂątiment rentre Ă  Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau dĂ©ployĂ© en Asie du Sud-Est l’annĂ©e suivante, le bĂątiment assistera Ă  la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





17 février 2022

Marine nationale : Ă©quipage d'armement du đ˜‘đ˜ąđ˜€đ˜Čđ˜¶đ˜Šđ˜Ž đ˜Šđ˜©đ˜Šđ˜·đ˜ąđ˜­đ˜­đ˜Ș𝘩𝘳

© D. R. Le Jacques Chevallier (2023 – 2063 ?).

     L'Ă©quipage d'armement du Jacques Chevallier (2023 - 2063 ?) recevait son fanion, le 14 janvier 2022, marquant son acte de naissance. Le BĂątiment Ravitailleur de Forces (BRF) n°1 a allĂ©grement dĂ©passĂ© les 80% de taux d'achĂšvement. Il devrait pouvoir bĂ©nĂ©ficier d'une livraison Ă  la Marine nationale au dĂ©but de l'annĂ©e 2023. Les BRF n°2 Jacques Stosskopf (2025), n°3 Émile Bertin (2027) et n°4 Gustave ZĂ©dĂ© (2029) suivront, conformĂ©ment aux objectifs de la Loi de Programmation Militaire (2019 - 2025).

     La publication du Livre blanc sur la DĂ©fense et la SĂ©curitĂ© nationale 2013 Ă©tait suivi par le vote de la loi n° 2013-1168 du 18 dĂ©cembre 2013 relative Ă  la programmation militaire pour les annĂ©es 2014 Ă  2019 qui rĂ©duisait la cible du programme FLOT-LOG (FLOTte LOGistique) de 4 Ă  3 pĂ©troliers-ravitailleurs.

Par ailleurs, le chef d’Ă©tat-major de la Marine nationale, conformĂ©ment Ă  la nouvelle « maquette » dĂ©cidĂ©e par le nouveau contrat opĂ©rationnel dĂ©volue Ă  la marine française et gravĂ©e dans le marbre de la future LPM (2014 – 2019) toujours Ă  l’examen, dĂ©clarait avoir « d'ores et dĂ©jĂ  pris la dĂ©cision de retirer de façon anticipĂ©e deux bĂątiments de la liste de la flotte, le transport de chaland de dĂ©barquement Siroco et le pĂ©trolier ravitailleur Meuse, conformĂ©ment au Livre blanc […] ces retraits du service actif auront lieu en 2015, afin de permettre la manoeuvre des ressources humaines associĂ©e. »

La Revue stratĂ©gique de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© nationale 2017, publiĂ©e le 13 octobre 2017, ne paraissait pas bouleverser le programme FLOT-LOG. Mais, surprise pour laquelle le secret avait, lĂ  aussi, Ă©tĂ© prĂ©servĂ©e : le 19 janvier 2018 durant ces vƓux aux ArmĂ©es le PrĂ©sident de la RĂ©publique Emmanuel macron rĂ©vĂ©lait que la cible du programme FLOT-LOG est revue Ă  la hausse, c’est-Ă -dire de 3 Ă  4 bĂątiments. PremiĂšre Ă©volution favorable et franche depuis le Livre blanc sur la DĂ©fense et la sĂ©curitĂ© nationale 2013.

Le format de la flotte logistique subissait une « Rupture Temporaire de CapacitĂ© » (RTC) ouverte avec le dĂ©but des opĂ©rations de dĂ©sarmement du BCR (BĂątiment de Commandement et de Ravitaillement) Var, le 1er juillet 2021. De la classe Durance (5), ne reste plus en service que le BCR Marne (1987 - 2023/5 ?) et le BCR Somme (1990 - 2027/9). Format qui remontera Ă  trois bĂątiments logistiques en 2023, avec l'entrĂ©e en service du Jacques Chevallier. L'admission au service actif du Jacques Stosskopf maintiendra le format Ă  trois unitĂ©s puisque la BCR Marne (1987 - 2023/5 ?) sera alors probablement dĂ©sarmĂ©e. Ce serait en 2027 que le format remonterait Ă  quatre unitĂ©s, c'est-Ă -dire avec les BRF n°1 Ă  3 et le maintient au service actif du BCR Somme qui ne serait alors dĂ©sarmĂ© qu'en prĂ©lude ou Ă  l'occasion de l'entrĂ©e en service du BRF n°4 Gustave ZĂ©dĂ©, en 2029.

© Marine nationale.
     Le vice-amiral Arnaud Provost-Fleury, adjoint organique Ă  Brest de l’amiral commandant la Force d’Action Navale (FAN), remettait Ă  l'Ă©quipage d'armement du Jacques Chevallier (2023 - 2063 ?) son fanion, signifiant ici son acte de naissance ce 14 janvier 2022 et, Ă  cette occasion, faisait Ă©galement reconnaĂźtre le capitaine de vaisseau Pierre Ginefri comme leur commandant.

La mission de cet Ă©quipage sera de prĂ©parer la prise en main du bĂątiment par les marins afin qu’il soit le plus rapidement possible apte Ă  mener les opĂ©rations toujours plus exigeantes confiĂ©es Ă  la Marine. Pour ce faire, l'Ă©quipage d'armement s'appuyant aujourd'hui sur un « noyau » de 30 mars va progressivement monter en puissance jusqu'Ă  atteindre 76 marins Ă  l'Ă©tĂ© 2022 puis 130 marins dĂšs janvier 2023.

     Les essais Ă  quai et Ă  la mer du constructeur devraient pouvoir ĂȘtre menĂ©s fin 2022, sous la direction des Chantiers de l'Atlantique et avec l'Ă©quipage d'armement. Les essais Marine nationale suivront. La livraison Ă  la Marine nationale interviendra au dĂ©but du premier trimestre 2023, lĂ©ger glissement pour un programme d'armement qui avait arrĂȘtĂ© une fourchette comprise entre fin 2022 et dĂ©but 2023. L'admission au service actif pourrait ĂȘtre prononcĂ© Ă  la fin du deuxiĂšme semestre 2023.

     C'est aussi en janvier 2023 que le BRF n°1 Jacques Chevallier devrait rejoindre la base navale de Toulon oĂč, dans le cadre des essais Marine nationale devant ĂȘtre conduits dans l'optique que son admission au service actif soit prononcĂ©e, il aura l'occasion d'effectuer de multiples manƓuvres de Ravitaillement A la Mer (RAM) avec la plupart des bĂątiments le nĂ©cessitant pour leur dĂ©ploiement, dont le porte-avions Charles de Gaulle (2001 - 2038 ?). 

 

2 commentaires:

  1. Bonsoir,
    Depuis cet été, on sait que le BCR SOMME ira jusqu'à 2027...
    https://www.meretmarine.com/fr/defense/le-bcr-somme-naviguera-jusqu-en-2027

    RĂ©pondreSupprimer
  2. Bonsoir,
    Vu que le taulier de notre trÚs estimé blog "Le fauteuil de Colbert" avait poussé une gueulante sur Var-Matin pour ses approximations sur le sujet naval militaire...
    https://www.varmatin.com/marine/ce-petrolier-ravitailleur-dernier-ne-des-chantiers-navals-de-la-seyne-naviguera-jusquen-2027-817451

    Bonnes fĂȘtes de fin d'annĂ©e Ă  vous!

    RĂ©pondreSupprimer